Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles sportives

La première descente de Zermatt-Cervinia dans la Coupe du monde de ski est annulée


Quand débutera la saison de la Coupe du monde masculine ? Après l’annulation du géant de Sölden fin octobre, la météo a prévalu samedi sur la première des deux descentes prévues ce week-end à Zermatt-Cervinia, entre la Suisse et l’Italie.

« On croise les doigts pour demain ! » »

FIS sur X (anciennement Twitter)

 » En raison des fortes chutes de neige hier soir et ce matin (SAMEDI)Outre le vent fort, le jury et l’organisation ont décidé d’annuler la descente d’aujourd’hui pour garantir la sécurité de tous. », a indiqué tôt dans la matinée un porte-parole de la Fédération internationale de ski (FIS).

Sur X (anciennement Twitter), l’autorité du ski a ajouté : « On croise les doigts pour demain ! », tandis que de nouvelles chutes de neige pourraient perturber la deuxième descente prévue dimanche à 11h30.

Mercredi ensoleillé, neige à partir de jeudi

A Zermatt-Cervinia, première étape transfrontalière de l’histoire du Championnat du Monde, les conditions hivernales pendant trois semaines semblaient plus favorables que l’année dernière (la première édition avait été annulée en raison du manque de neige dans la partie basse du parcours ). , tandis que la course démarre d’un glacier à 3 800 m d’altitude).

Le soleil a offert mercredi une première séance d’entraînement quasi idéale, permettant aux skieurs de découvrir la « Grande Becca », avant que le retour de la neige n’oblige les organisateurs à annuler les deux autres séances, jeudi et vendredi.

La neige fraîche est particulièrement critique dans les courses de sprint (descente et super G), car elle dégrade la surface normalement lisse de la piste et élimine toute visibilité, alors que les concurrents se précipitent à plus de 100 km/h.

Connaissance limitée de la piste.

Quant au vent, il perturbe la trajectoire des skieurs sur les sauts et pose aussi un problème d’équité sportive. Selon sa force et sa direction, il accélère certains passages et en ralentit d’autres.

Si l’épreuve de dimanche a lieu, les descendeurs devront mesurer leurs risques, puisqu’ils auront une connaissance limitée de la pente, contrairement aux classiques comme Beaver Creek, Bormio, Kitzbühel ou Wengen.


Gn fr Sport

Eleon Lass

Eleanor - 28 years I have 5 years experience in journalism, and I care about news, celebrity news, technical news, as well as fashion, and was published in many international electronic magazines, and I live in Paris - France, and you can write to me: eleanor@newstoday.fr
Bouton retour en haut de la page