Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
L'Europe

La Pologne veut que les réfugiés ukrainiens paient certains frais de logement et de nourriture


Le gouvernement polonais souhaite que les réfugiés ukrainiens commencent à payer une partie de leur logement et de leur nourriture fournis par le gouvernement au début de l’année prochaine, a déclaré mardi le bureau du Premier ministre polonais, et le Conseil des ministres a adopté un projet de loi à cette fin, qui devrait être adopté facilement dans Parlement.

La Pologne a supporté le poids du plus grand exode d’Europe depuis la Seconde Guerre mondiale, alors que des millions d’Ukrainiens fuyant la guerre sont entrés dans le pays depuis février.

La plupart ont depuis déménagé dans d’autres pays ou sont rentrés chez eux, mais, au début de ce mois, près de 1,5 million de citoyens ukrainiens étaient enregistrés comme réfugiés en Pologne.

D’ici la fin de l’année, la Pologne aura dépensé plus pour le logement, la santé et d’autres services pour les Ukrainiens que n’importe quel pays européen, selon une étude récente de l’Institut économique polonais. Mais alors que le pays, comme une grande partie de l’Europe, fait face à l’inflation et aux prix élevés de l’essence, il y a des signes que la fatigue pourrait s’installer chez une partie de l’électorat polonais.

Les nouvelles mesures, qui devraient entrer en vigueur le 1er mars 2023, s’appliqueront aux réfugiés ukrainiens qui sont restés dans le pays pendant plus de quatre mois.

La résolution propose que les citoyens ukrainiens séjournant dans des « centres d’hébergement collectifs », qui sont des logements financés par le gouvernement, soient facturés pour 50 % de leurs frais de logement, jusqu’à 8,83 dollars par jour et par personne, s’ils restent en Pologne plus de 120 jours.

Les réfugiés qui restent plus de 180 jours devront payer 75 % de leurs frais de logement, jusqu’à 13,25 $ par jour et par personne.

Les personnes qui ne peuvent pas travailler en raison d’un handicap, de leur âge, d’une grossesse ou de la nécessité de s’occuper d’enfants seront exemptées de ces paiements, a indiqué le bureau du Premier ministre.


nytimes Eu

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page