NouvellesNouvelles du monde

La police russe a détenu et perquisitionné la maison du manifestant de télévision d’État Ovsyannikova


La police russe a arrêté et fait une descente au domicile de Marina Ovsyannikova, l’ancienne productrice de télévision d’État qui a protesté contre la guerre en Ukraine lors d’un journal télévisé en direct, son avocat a dit Mercredi.

Ovsyannikova, 44 ans, s’est fait connaître en Russie et à l’étranger en mars après avoir organisé un piquet anti-guerre lors d’une émission d’information aux heures de grande écoute sur la chaîne russe Channel One, où elle était alors productrice.

« À 6 heures du matin, alors que je dormais encore, des dizaines d’employés de la commission d’enquête et de la police ont fait irruption chez moi. Ils ont montré un ordre pour le raid », a écrit Ovsyannikova sur l’application de messagerie Telegram.

« Ils ont fait peur à ma petite fille. Maintenant, je suis emmenée au comité d’enquête », a-t-elle ajouté.

Elle a ensuite été arrêtée après qu’une affaire pénale pour diffusion de « faux » sur les forces armées russes a été ouverte contre elle, a déclaré son avocat à l’AFP.

« Une affaire pénale a été ouverte », a déclaré à l’AFP l’avocat Dmitry Zakhvatov, ajoutant qu’ils attendaient désormais que les enquêteurs décident d’une mesure provisoire pour la mère de deux enfants.

Les accusations sont passibles d’une peine pouvant aller jusqu’à 15 ans de prison.

L’affaire aurait été ouverte sur le solo d’Ovsyannikova manifestation près du Kremlin en juillet où elle a tenu une affiche disant « Combien d’autres enfants doivent mourir [in Ukraine] avant d’arrêter ? »

Zakhvatov, un avocat de l’organisme de surveillance des droits humains OVD-Info, a dit la police a commencé à fouiller le domicile de sa cliente avant l’arrivée de son représentant légal.

Ovsyannikova a déjà été condamnée à deux amendes pour ses actions contre la guerre.

En juillet, le tribunal du district Meshchansky de Moscou commandé à payer 50 000 roubles (816 dollars) pour avoir « discrédité » les forces armées russes dans une interview qu’elle a donnée lors d’un procès contre le politicien de l’opposition Ilya Yashin.

L’AFP a contribué au reportage.

Russia News

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page