Nouvelles du monde

La police présente ses excuses à Roman Abramovich – médias – RT Russie et ex-Union soviétique


Ils auraient admis avoir fouillé illégalement des propriétés liées au milliardaire russe sur l’île de Jersey

La police de l’île de Jersey, dans la Manche, a accepté de verser des dommages-intérêts et de s’excuser pour avoir fouillé des propriétés liées au milliardaire russe Roman Abramovich, ont rapporté Reuters et le Wall Street Journal, citant des documents juridiques.

La Grande-Bretagne et l’UE ont mis Abramovich sur liste noire en mai en réponse à l’opération militaire russe en Ukraine, qui a été lancée en février.

Selon Reuters, la police a reconnu que « les mandats de perquisition ont été obtenus illégalement » et « devrait être annulé. »

Le recours intervient alors que le WSJ a cité la Cour royale de Jersey comme disant que la police avait accepté de délivrer « des excuses privées » à Abramovitch.

Une porte-parole du milliardaire a déclaré que « Abramovich a toujours agi conformément à la loi, nous sommes heureux que la police de Jersey ait concédé ces perquisitions illégales et infondées. »

La police des États de Jersey et le département des officiers de justice de Jersey, quant à eux, ont déclaré qu’ils n’étaient pas en mesure de commenter les enquêtes en cours.


En avril, un tribunal de Jersey, une dépendance britannique, a ordonné le gel de 7 milliards de dollars d’avoirs liés à Abramovich. À peu près au même moment, la police a fait une descente dans les locaux de la capitale de l’île, Saint-Hélier, saisissant des documents et des appareils électroniques.

Cependant, deux semaines plus tard, la police a restitué tous les objets saisis. Le tribunal n’a pas précisé dans sa décision en quoi les mandats étaient illégaux, selon le WSJ.

Abramovich a fait fortune principalement grâce au commerce du pétrole et des matières premières dans les années 1990 et a été gouverneur de la région reculée de Tchoukotka dans l’extrême nord de l’Extrême-Orient russe dans les années 2000. Il a acheté le club de football anglais de Chelsea en 2003 mais l’a vendu plus tôt cette année.

Liz Truss, lorsqu’elle était encore ministre britannique des Affaires étrangères, a décrit Abramovich en mai comme l’un des « oligarques et kleptocrates » avec des liens étroits avec le président russe Vladimir Poutine qui sont « complice » dans le conflit ukrainien.

Le site d’information EUobserver a rapporté en juin que l’équipe juridique d’Abramovich aurait envoyé une lettre à des responsables de l’UE affirmant qu’il « n’a jamais exprimé son soutien à la politique de la Fédération de Russie envers l’Ukraine. »

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RTEn

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page