Skip to content
La Ligue 1 retrouve l’égalité dans la bataille de relégation et lutte pour l’Europe

Publié le: Modifié:

Comme c’est pittoresque et tout à fait chéri. Les 10 matches de Ligue 1 de l’avant-dernier tour débuteront à 20 heures samedi soir. Il n’y a rien de tel dans la Premier League anglaise jusqu’à la toute fin.

La soif soudaine d’égalité survient après d’innombrables semaines où la victoire de l’équipe X vendredi ou samedi soir fait monter la pression sur l’équipe Y qui doit répondre dimanche soir.

Des hystériques prolongées de ce type ornent les championnats suivant les diktats des compétitions européennes telles que l’Europa League et l’Europa Conference League où les matchs se jouent le jeudi soir afin de ne pas nuire au glamour du mardi/mercredi soir de la Ligue des champions – European club football’s tournoi le plus prestigieux.

Par conséquent, une équipe comme Marseille, qui a participé à la Ligue de conférence Europa, a passé la majeure partie de la saison 2021/2022 à réagir aux défis dans sa poussée d’abord pour le titre de Ligue 1 et plus tard dans sa lutte pour s’assurer la deuxième place qui mène à la qualification automatique. pour la Ligue des champions de la saison prochaine.

L’équipe de Jorge Sampaoli, deuxième, jouera à Rennes dans l’un des matchs clés du week-end au sommet de la pile.

Défi

Gagnez et tout ce dont Marseille aura besoin lors de son dernier match de la saison à domicile contre Strasbourg est un match nul pour terminer derrière le Paris Saint-Germain qui a remporté un 10e titre record il y a deux semaines lors de son match nul 1-1 à domicile contre Lens. .

« Si nous voulons conserver la deuxième place, nous avons essentiellement deux finales à venir dans les deux prochaines semaines », a déclaré Sampaoli.

« Rennes a cette capacité à fourmiller vers l’avant et nous devons neutraliser cela, puis lorsque nous avons le ballon, nous devons être efficaces.

« Une équipe qui a l’intention d’attaquer est difficile à gérer, mais nous les avons déjà affrontés, nous savons donc de quoi ils parlent et ils savent aussi tout sur nous. »

Le patron de Rennes, Bruno Genesio, a déclaré à la suite de la défaite 2-1 de mercredi soir à Nantes que son équipe maintiendrait sa concentration et sa conviction. « Ça a été un championnat étrange », a-t-il ajouté.

Tellement vrai. Mais pour que son équipe prenne la deuxième ou la troisième place, il faudrait la série de résultats la plus spectaculaire.

Séquence

Pour prendre la deuxième place, Rennes – avec 62 points – devrait battre Marseille samedi et Lille le 21 mai en espérant que Marseille perde son dernier match à domicile face à Strasbourg.

Genesio devrait également compter sur Monaco, troisième, qui compte 65 points, perdant des points lors du match de samedi soir à domicile contre Brest et à Lens la semaine suivante.

Cela suppose que Nice, quatrième avec 63 points, gâche ses matchs contre Lille et Reims.

Si Rennes devait terminer deuxième, étrange ne serait pas l’épithète à appliquer à une telle chance. Plutôt d’un autre monde.

C’est là que le Paris Saint-Germain a opéré pendant la majeure partie de la saison.

Les stars de Mauricio Pochettino telles que Lionel Messi, Neymar et Kylian Mbappé parcourent les terrains de Ligue 1 depuis quelques semaines.

Coliques

Il n’y a qu’au Parc des Princes que des groupes importants de supporters pouvaient huer et se moquer après que l’équipe eut 15 points d’avance.

Mais la justification des brickbats était l’incompétence de l’équipe lors des huitièmes de finale contre le Real Madrid en Ligue des champions.

Peut-être tout sera-t-il pardonné lorsque le trophée de la Ligue 1 sera remis aux joueurs au Parc des Princes après le match face à Metz le 21 mai.

Le PSG pourrait bien appliquer le coup de grâce à Metz qui a été dans les lieux de relégation pendant toutes les semaines sauf six de la campagne.

Ils reçoivent samedi Angers au stade Saint-Symphorien où ils n’ont remporté que deux de leurs 18 matchs. Une troisième victoire mettrait en place ce dernier match au Parc des Princes pour mettre à l’épreuve le commentaire de Genesio.

Les pauvres Bordeaux et Metz paraissent condamnés. Saint-Etienne, qui occupe la 18e place des barrages de relégation, peut vraisemblablement traîner à Lorient et Clermont.

Échapper

Mais Lorient peut s’extirper au bas de la pile Bordeaux samedi soir tandis que Clermont fait face à une tâche plus difficile à Strasbourg, sixième, qui pourrait se classer cinquième – la place pour la Ligue de conférence Europa – s’ils devaient vaincre les visiteurs et Marseille l’emporte à Rennes.

« Nous sommes conscients de ce qui nous manque », a déclaré le patron de Clermont, Pascal Gastien.

« Nous manquons de points. Si nous en obtenons un, nous n’aurons plus de problèmes, mais Strasbourg n’est pas l’endroit le plus facile où aller ces jours-ci et tirer quelque chose du jeu. »

Les patrons du club de Clermont sont apparemment montés au moral jeudi.

Suite aux moqueries des supporters niçois sur la mort dans un accident d’avion de l’ancien joueur nantais Emiliano Sala, Clermont a exhorté ses supporters à acclamer le nom de l’Argentin lors du dernier match à domicile face à Lyon le 21.


Fraternité par excellence. Et pourquoi pas? Lors du dernier match de la saison, Nantes affronte Saint-Etienne.



rfi En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.