Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du monde

La guerre entre Israël et le Hamas est en cours : le cessez-le-feu entre en vigueur alors que Tsahal déclare que « la guerre n’est pas encore terminée » | Guerre Israël-Hamas


  • Un cessez-le-feu de quatre jours à Gaza entre Israël et le Hamas va commencer vendredi à 7h00 heure locale (05h00 GMT), Majed al-Ansari, porte-parole du ministère des Affaires étrangères du Qatar, l’a annoncé. La trêve, d’une durée initiale de quatre ou cinq jours, a été annoncée tôt mercredi et a fait naître l’espoir d’une pause plus durable dans les violences.

  • La libération des otages devrait intervenir vendredi après-midi. Israël et le Hamas ont échangé des listes de personnes à libérer, le Hamas s’attendant à libérer 13 femmes et enfants, » a déclaré le porte-parole du ministère qatari des Affaires étrangères, Ansari. Il n’a pas précisé combien de femmes et d’enfants palestiniens seront libérés vendredi ni quand cela aura lieu. Israël a informé les familles des otages qui devraient être libérés vendredi, a déclaré le porte-parole des Forces de défense israéliennes (FDI), Daniel Hagari.. Joe Biden a déclaré qu’il « croisait les doigts » pour qu’une petite fille israélo-américaine de trois ans soit libérée.

  • Au total, le Hamas a accepté de libérer au moins 50 des 240 otages, pour la plupart israéliens. il tient le coup depuis le lancement d’attaques sanglantes dans le sud d’Israël le 7 octobre, conformément aux termes de l’accord. À son tour, Israël libérera au moins 150 prisonniers palestiniens et autorisera jusqu’à 300 camions d’aide humanitaire à entrer à Gaza après plus de six semaines de bombardements, de violents combats et d’un blocus paralysant du carburant, de la nourriture, des médicaments et d’autres produits de première nécessité.

  • Dans un accord distinct, le Hamas s’apprête à libérer sans condition 23 otages thaïlandais qu’il détient à Gaza, selon un rapport du site d’information Al-Araby Al-Jadeed. La libération des otages thaïlandais est intervenue après des pourparlers menés sous la médiation de l’Iran, a rapporté jeudi le média.

  • Un vol spécial a évacué 103 ressortissants russes de Gaza, Le ministère russe des Situations d’urgence a déclaré vendredi matin. Dans un article publié sur Telegram, le ministère a déclaré que le groupe s’était rendu à Moscou à bord d’un avion Ilyushin-76 affrété, a rapporté Reuters. Le message indique que 101 ressortissants russes ont été emmenés de Gaza vers l’Égypte au cours des dernières 24 heures, portant à plus de 750 le nombre total de Russes évacués. Plus de 650 personnes ont été transportées par avion vers la Russie, dont plus de 300 enfants.

  • L’échange de femmes et d’enfants otages et prisonniers palestiniens et israéliens devait avoir lieu jeudi mais a été reporté. car les problèmes logistiques de dernière minute ont été résolus. Des sources proches des négociations ont déclaré qu’Israël avait présenté une série de demandes tardives de clarification de questions pratiques et exigé l’identification complète des otages que le Hamas avait l’intention de libérer.

  • Cette percée diplomatique promet la première pause en sept semaines de guerre à Gaza et un certain soulagement tant pour les 2,3 millions de Palestiniens du territoire qui ont subi des bombardements israéliens intensifs que pour les familles israéliennes qui craignent pour le sort de leurs proches.

  • Le ministre israélien de la Défense, Yoav Gallant, a déclaré que l’armée reprendrait les combats contre le Hamas « avec intensité » pendant au moins deux mois supplémentaires.. S’adressant aux troupes israéliennes jeudi, Gallant leur a demandé « d’organiser… le réapprovisionnement en armes et de se préparer à continuer » pendant le « court » répit des combats.

  • L’armée israélienne a arrêté jeudi le directeur de l’hôpital al-Shifa de Gaza, plus d’une semaine après avoir encerclé et attaqué l’établissement médical. Mohammad abu Salmiya et d’autres médecins ont été arrêtés, a déclaré un collègue, alors que des informations selon lesquelles l’armée israélienne les avait arrêtés alors qu’ils voyageaient avec un convoi d’évacuation de l’Organisation mondiale de la santé. L’armée israélienne a confirmé qu’Abou Salmiya avait été arrêté et transféré au service de sécurité intérieure du Shin Bet pour un interrogatoire plus approfondi. Il ne reste plus que deux médecins à al-Shifa pour soigner les 200 patients restants, a déclaré le chef du service de chirurgie plastique de l’hôpital.

  • Les forces israéliennes ont bombardé au moins 300 cibles depuis les airs, tuant des dizaines de Palestiniens. Le ministère de la Santé de Gaza a déclaré que 27 personnes avaient été tuées lors d’une frappe contre une école affiliée à l’agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) dans le camp de réfugiés de Jabaliya. L’agence de presse palestinienne Wafa a rapporté que des dizaines de personnes avaient été tuées lors des bombardements israéliens à Nuseirat et son camp au centre de la bande de Gaza, ainsi qu’à Jabaliya au nord. Parmi les personnes tuées à Nuseirat figuraient un photojournaliste, Mohammad Moin Ayyash, et sa famille.

  • L’armée israélienne a déclaré avoir tué le commandant des forces navales du Hamas à Khan Younis lors d’une frappe aérienne dans la bande de Gaza. Amar Abu Jalalah a été tué avec un autre membre des forces navales du Hamas, a indiqué jeudi l’armée israélienne dans un communiqué.

  • Plus de 13 000 Palestiniens ont été tués à Gaza depuis le début de la guerre, selon le ministère de la Santé de Gaza. Le directeur du ministère de la Santé, dirigé par le gouvernement du Hamas, a déclaré que 6 000 autres personnes ont été portées disparues et pourraient être enterrées sous les décombres. L’attaque israélienne contre Gaza fait suite à l’attaque du Hamas du 7 octobre qui a tué au moins 1 200 Israéliens, pour la plupart des civils.

  • Le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron a rencontré Benjamin Netanyahu lors d’une visite en Israël, et a exprimé l’espoir que la trêve temporaire prévue avec le Hamas serait une « opportunité cruciale pour faire sortir les otages et acheminer de l’aide vers Gaza ». Le Premier ministre israélien a déclaré à Cameron que la condition préalable à la paix au Moyen-Orient était l’éradication de ce qu’il a appelé le « culte terroriste génocidaire » du Hamas. Ses remarques donnent l’impression que Netanyahu ne s’intéresse actuellement à rien d’autre qu’à une solution militaire pour l’avenir de la sécurité d’Israël.

  • Le Premier ministre espagnol, Pedro Sánchez, a exhorté Israël à repenser son offensive à Gaza, déclarant à son président et à son Premier ministre que le nombre de Palestiniens morts est « vraiment insupportable ».et que la réponse aux attaques terroristes du Hamas le mois dernier ne peut pas inclure « la mort de civils innocents, dont des milliers d’enfants ».

  • Gn En world

    Gérard Truchon

    An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
    Bouton retour en haut de la page