Skip to content
La France va investir neuf milliards d’euros sur les trois prochaines années


La Première ministre, Elisabeth Borne, l’a annoncé lors du Congrès aéronautique international qui se tient à Paris jusqu’au jeudi 22 septembre.

Article écrit par

Posté

Temps de lecture : 1 minute.

Cette enveloppe de neuf milliards d’euros pour la recherche et l’industrie spatiales comprend certains crédits déjà votés et s’inscrit dans une stratégie globale définie par l’Etat.

>> Météo : des satellites européens pour mieux prévoir et comprendre les phénomènes extrêmes

L’objectif principal est de maintenir – avec tous les pays européens – notre accès indépendant à l’espace. Au programme : soutien au lanceur nouvelle génération Ariane 6, défense de la compétitivité industrielle, renforcement de l’exploration, mais aussi donner la priorité au climat, assurer notre défense et notre souveraineté… Bref, les objectifs sont multiples.

L’enveloppe comprend les crédits du volet spatial prévus dans le plan d’investissement France 2030 (1,5 milliard d’euros), ceux de la loi de programmation de la recherche votée jusqu’en 2030, les moyens alloués au Centre national d’études spatiales (CNES) et les cinq milliards d’euros au titre de la loi de programmation militaire 2019-2025… A cela, il faut ajouter la prochaine contribution française au budget de l’Agence spatiale européenne (ESA) qui sera fixée en novembre prochain.

Peut-on parler d’effort de la part de l’Etat dans cette politique spatiale, sachant que les budgets changent chaque année ? Selon le président du CNES, Philippe Baptiste, cette enveloppe confirmée par le Premier ministre représente près de 25 % d’investissements supplémentaires par rapport aux trois dernières années. Il faut bien comprendre que ces neuf milliards d’euros budgétés ne seront pas alloués uniquement aux grands industriels du spatial mais à l’ensemble de l’écosystème, y compris les PME, la communauté scientifique, etc.

Lors de cette première journée du Congrès International d’Astronautique, ArianeGroup a dévoilé son projet d’étage supérieur de fusée entièrement réutilisable. Ce module, baptisé Susie, pourra effectuer des missions habitées avec cinq astronautes, une première européenne dans l’espace.



francetvinfo

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.