Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

La France inflige une amende de 60 millions d’euros à Microsoft pour avoir imposé des cookies publicitaires aux utilisateurs

L’organisme français de protection de la vie privée a déclaré jeudi avoir infligé une amende de 60 millions d’euros au géant américain de la technologie Microsoft (64 millions de dollars) pour avoir imposé des cookies publicitaires aux utilisateurs.

Dans la plus grosse amende infligée en 2022, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a estimé que le moteur de recherche de Microsoft, Bing, n’avait pas mis en place de système permettant aux utilisateurs de refuser les cookies aussi simplement que de les accepter.

Le régulateur français précise qu’après investigations il a constaté que « lorsque les utilisateurs visitaient ce site, des cookies étaient déposés sur leur terminal sans leur consentement, alors que ces cookies étaient utilisés, entre autres, à des fins publicitaires ».

Elle a également « constaté qu’il n’existait pas de bouton permettant de refuser le dépôt de cookies aussi facilement que de l’accepter ».

La CNIL a déclaré que l’amende était justifiée en partie en raison des bénéfices que l’entreprise tirait des bénéfices publicitaires générés indirectement à partir des données collectées via les cookies – de minuscules fichiers de données qui suivent la navigation en ligne.

L’entreprise dispose de trois mois pour remédier au problème, avec une éventuelle amende supplémentaire de 60 000 euros par jour de retard.

L’an dernier, la CNIL avait annoncé qu’elle procéderait à un an de contrôles contre les sites ne respectant pas les règles d’utilisation des cookies du web. Google et Facebook ont ​​été sanctionnés l’an dernier par la CNI d’amendes respectives de 150 millions et 60 millions d’euros pour des manquements similaires.

(AFP)


France 24

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page