Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles sportives

la finale France-Argentine restera dans la légende du football


Jacques Vendroux

La rencontre entre la France et l’Argentine en finale de la Coupe du monde 2022 au Qatar entre dans l’histoire du football. Si l’Albiceleste est devenu champion du monde de football pour la troisième fois après 1978 et 1986 en battant la France aux tirs au but, les Bleus ont offert une soirée mémorable.

Quelle étrange défaite, quelle curieuse sensation ce lundi matin. Après une finale extraordinaire (3-3) et une séance de tirs au but, l’Argentine a décroché sa troisième étoile face à la France. Détrôné mais héroïque dans la défaite, c’est en substance le message que leur adresse Emmanuel Macron dans le vestiaire. « Tu as fait rêver des millions de Français et de Françaises parce que tu as pratiqué du grand football et du grand sport. Tu vas retenir les leçons, il n’y aura sans doute aucun regret après ce match. Tu avais le cœur, la faim, l’envie et le talent. pour y aller. Rien que pour ça, je voulais venir te voir pour te dire merci. Il y en a plein qui sont très jeunes, qui vont en faire beaucoup plus, et tu vas en gagner d’autres parce que tu as une expérience qui est dingue. Je suis fier de vous. Vive la République et vive la France », a-t-il déclaré.

Une finale historique

Une chose est sûre : cette finale restera dans l’histoire du football. Une soirée majestueuse, inédite dans une finale de Coupe du monde. L’Argentine mène 2-0 zéro grâce à Lionel Messi et Ángel Di María. A la mi-temps, l’Argentine a largement dominé et le coup de génie de Didier Deschamps est apparu : sortir Giroud et Dembélé et les remplacer par Kolo Muani et Thuram, des jeunes complètement insouciants. Enfin, Mbappé est en position de marquer.

Le prodige du football a marqué deux buts avant la prolongation. Mais Messi redonne rapidement l’avantage à l’Argentine et Mbappé s’empresse d’égaliser. Les deux équipes sont à nouveau à égalité avec trois buts. Trois buts en finale de la Coupe du monde, du jamais vu depuis la finale entre l’Angleterre et l’Allemagne de l’Ouest en 1966 et le but de Geoffrey Hurst à la 101e minute des prolongations.

Penalty manqué par Coman et Tchouaméni… La France a perdu son titre mais on attend désormais de savoir une chose : Didier Deschamps restera-t-il à la tête des Bleus ? Oui, il le faut.

europe1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page