Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles sportives

La FIFA tente de censurer les images d’Hakimi faisant exploser Infantino



La FIFA tenterait de dissimuler des images du défenseur marocain Acraf Hakimi affrontant le président de l’instance dirigeante Gianni Infantino après les éliminatoires pour la troisième place contre la Croatie samedi soir au stade Khalifa International.

Le Maroc était furieux et frustré par certaines décisions prises par l’arbitre qatari Abdulrahman Al-Jassim.

La FIFA, cependant, tente de minimiser la confrontation qui semblait s’être produite alors qu’Infantino attendait de remettre les médailles de la troisième place aux joueurs croates.

Tirade d’après-match

Le journaliste de STV Sports, Johan Kucukaslan, qui a été témoin de l’incident signalé que Hakimi était très bruyant dans sa tirade verbale d’après-match.

Le journaliste avait décroché son téléphone pour filmer l’incident mais il semble que le personnel de la FIFA n’ait pas apprécié la même chose. Kucukaslan a déclaré : « Ils voulaient que nous supprimions les images.

C’est clair que ce sont des scènes embarrassantes pour eux, et c’est un peu naïf de leur part de penser qu’une dizaine de journalistes ne devraient pas en parler alors qu’on en est témoin.

Plusieurs journalistes de télévision ont également vu Hakimi s’approcher très près du président de la FIFA élever la voix au sujet de la performance de référence. Les tensions se sont toutefois rapidement apaisées lorsque d’autres joueurs marocains ont entraîné le PSG loin des scènes.

Arbitrage douteux

La référence a été discutable lors de la Coupe du monde, Infantino étant hué à plusieurs reprises par des supporters lorsque son image est apparue sur les grands écrans tout au long du tournoi.

Hakimi cependant s’est excusé plus tard au président de la FIFA en disant : « Rien ne s’est passé, j’étais furieux mais plus tard je suis allé le voir et je me suis excusé pour les mots que je lui ai dits. Infantino est mon ami et je le respecte beaucoup. Il ne s’est rien passé. »

L’entraîneur marocain Walid Regragui a par la suite condamné le comportement de ses joueurs en déclarant : « Ce n’est pas la manière marocaine. On réagit parfois de manière excessive à la fin d’un match. Lorsque vous perdez un match, vous êtes toujours déçu. Mes joueurs sont très ambitieux, mais ce n’était pas un manque de respect.

Crédit photo : IMAGO / NurPhoto

Guide de la Coupe du monde 2022

Voici quelques ressources pour vous aider à tirer le meilleur parti du plus grand événement de soccer !

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page