Nouvelles locales

La culture du silence au hockey


Depuis la révélation du scandale à Hockey Canada, après le viol collectif présumé d’une jeune femme par huit joueurs de hockey, en 2018, les faits troublants n’ont cessé de se multiplier.

La gestion tout à fait inadéquate de l’affaire par les dirigeants de Hockey Canada ne cesse de faire scandale.

L’organisation a notamment réglé l’affaire par un accord à l’amiable. Les joueurs n’ont pas été rencontrés.

On a aussi appris, de La Presse canadien cette semaine que Hockey Canada utilisait son fonds de prévoyance pour régler des cas d’abus sexuels.

L’organisation a également dû rendre public vendredi car un incident similaire se serait produit en 2003.

Gestes dégoûtants

Mais un fait troublant dont on a moins parlé continue de me hanter. J’aimerais comprendre pourquoi la plupart des membres de l’équipe nationale junior sont restés silencieux pendant si longtemps.

Si vous êtes susceptible d’être soupçonné d’un acte aussi répugnant qu’un viol collectif dont les circonstances relatées dans les médias vous font mal au cœur, vous devez vous hâter de clamer haut et fort que vous n’êtes pas impliqué.

Vous devez également dénoncer au plus vite les actes allégués en les qualifiant d’inacceptables et d’intolérables.

On aurait en effet pu s’attendre à ce que chaque joueur dénonce avec force les actes reprochés. Certains l’ont fait, mais pas tous.

culture du silence

Le silence de ces acteurs s’expliquerait-il par une forme de solidarité « entre garçons » ? Les actions dénoncées ne susciteraient-elles pas suffisamment d’indignation dans les organisations pour inciter les acteurs non concernés à s’en désolidariser au plus vite ?

Ces joueurs auraient-ils subi des pressions de la part d’autres joueurs, agents ou entraîneurs ayant des liens avec des joueurs qui seraient impliqués ?

Existe-t-il une culture du silence ou une forme de tolérance face à l’agressivité dans un environnement où les valeurs de la performance occupent une place centrale ?

Il y a encore tant de questions sans réponse sur cette affaire sordide.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page