Nouvelles du monde

La couverture par la BBC des funérailles de la reine Elizabeth II était sans faille – enfin, presque

Sky News obtient une petite audience par rapport à la BBC et à ITV, mais elle a la meilleure présentatrice : Anna Botting, qui ne se trompe jamais, et a ancré les événements sans faute aux côtés de Dermot Murnaghan, avec Alastair Bruce fournissant des commentaires avisés. GB News avait David Starkey fournissant le contexte historique et Alastair Stewart dans le fauteuil du présentateur. Plus tôt dans la journée, Eamonn Holmes a gardé les choses claires en faisant des blagues sur la visite VIP de Holly Willoughby et Phillip Schofield à Westminster Hall.

Tout allait bien pour la BBC, alors, jusqu’à ce qu’elle commette son erreur habituelle : essayer de compliquer les choses avec des célébrités mineures. Ce moment historique a-t-il vraiment nécessité la présence d’Alan Titchmarsh rappelant que la défunte reine lui a dit un jour : « Vous donnez beaucoup de plaisir à beaucoup de dames » ? L’anecdote la plus inappropriée, cependant, est venue de Dame Maureen Lipman, invitée à comparaître sans raison à laquelle je puisse penser et débitant le genre d’absurdités qui vous feraient vous éloigner d’elle dans une file d’attente de supermarché. Kirsty Young lui a demandé comment elle avait réagi à l’annonce du décès de la reine Elizabeth II. « J’ai eu une prémonition, Kirsty, » répondit Lipman. « En fait, j’ai envoyé un texto à un ami à Corrie, ‘Je pense que la reine va mourir.' »

Au moins Young a également interviewé des personnes que le défunt monarque connaissait réellement. Le major-général Simon Brooks-Ward, par exemple, directeur du Royal Windsor Horse Show. Il a partagé une belle histoire sur la fin de la reine ravie de gagner des rosettes au spectacle et de les disposer fièrement sur la table à manger.

La couverture de la BBC s’est terminée par l’un de ces montages savamment construits, mis en musique, et un monologue de clôture par un jeune en larmes : « Elle a fait l’histoire, elle était l’histoire. La reine Elizabeth II est partie, mais elle ne sera sûrement jamais oubliée. Son émission de Windsor a également présenté David Dimbleby, fournissant des commentaires sur le service. Sa voix était un peu plus faible que par le passé – il a maintenant 83 ans – mais toujours pleine de gravité. Il était une présence rassurante un jour où la continuité semblait importante.


telegraph Uk

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page