Skip to content
La clarté réglementaire est impérative en période d’incertitude


Par l’honorable Albert Isola MP, ministre des services numériques et financiers de Gibraltar

En mai 2022, la chute soudaine du prix de la crypto-monnaie a instantanément inauguré des conditions de marché volatiles, qui ont affecté les consommateurs et le début d’une période d’incertitude pour le DLT.

Le ralentissement du marché a mis en lumière les risques potentiels de l’espace actuel des crypto-actifs en l’absence d’une réglementation claire et approfondie des actifs numériques. Par conséquent, un besoin établi de réglementation dans une sphère intrinsèquement décentralisée est depuis devenu évident dans le but d’assurer la protection et la stabilité sur les marchés des crypto-actifs.

Naturellement, il est difficile de réglementer une industrie à ses débuts, en particulier lorsque le secteur lui-même est divisé sur sa direction. Néanmoins, la réglementation est inévitable si l’adoption massive des crypto-monnaies doit être l’objectif final. Une réglementation solide et claire augmentera à la fois la confiance et la sensibilisation du public, ce qui est essentiel pour élargir à la fois la base d’utilisateurs et sa confiance dans une technologie aussi naissante. Une adoption accrue fournira également une stabilité indispensable pour un marché, jusqu’à présent, intrinsèquement volatil.

Bien que certains passionnés de cryptographie puissent rejeter l’idée de réglementation compte tenu de son association avec la centralisation, de nombreux échanges et personnalités publiques ont accueilli favorablement des mesures réglementaires plus claires et plus transparentes.

Non seulement la réglementation offre une protection aux participants au marché, mais elle augmente également la confiance des consommateurs, élargissant ainsi le champ en rendant les services de cryptographie plus attrayants pour ceux qui ne les connaissent peut-être pas aussi bien. Des orientations réglementaires plus claires et proportionnées garantiront également que les pays deviennent plus respectueux de la cryptographie. Les pays cryptographiques bien réglementés offrent un environnement accueillant pour les nouvelles entreprises qui, à leur tour, stimulent la croissance économique et ouvrent la porte à de nouvelles innovations.

Une réglementation claire préserve également la stabilité financière au sein de l’économie dans des conditions de marché volatiles. Avec des réglementations et des attentes compréhensibles établies pour les consommateurs et les fournisseurs de services, les gouvernements et les autorités sont en mesure de fournir une assistance à tous les participants en cas de ralentissement du marché.

Actuellement, l’industrie de la blockchain et des actifs numériques est à la croisée des chemins. L’Union européenne vient de finaliser le texte juridique de sa proposition sur les marchés des crypto-actifs (MiCA), une loi phare à l’échelle européenne qui encouragera l’innovation technologique tout en garantissant la stabilité financière et la protection des consommateurs. De plus, la loi bipartisane Lummis-Gillibrand sur l’innovation financière responsable récemment proposée a été présentée au Sénat américain pour définir explicitement la compétence des régulateurs financiers sur les actifs numériques. Des cadres clairs et transparents, tels que ceux proposés par l’UE et les États-Unis, donneront un exemple positif aux autres pays souhaitant réglementer les technologies émergentes telles que la cryptographie.

Alors que des gouvernements et des coalitions de premier plan prennent des mesures pour établir des cadres juridiques explicites autour des technologies émergentes, il est impératif que les législateurs apprennent des juridictions qui sont déjà en avance sur la courbe, telles que des pionniers comme Gibraltar.

Les pays qui réglementent activement les crypto-actifs à mesure que l’industrie continue d’évoluer voient généralement des conséquences positives pour leurs économies respectives. En conséquence, de nombreuses entreprises axées sur la cryptographie choisissent d’amener leurs entreprises dans ce type de juridictions en raison des lois transparentes qui offrent une protection à la fois aux entreprises et aux consommateurs.

La législation sur les actifs numériques doit être sans ambiguïté et simple pour encourager la coopération entre les autorités gouvernementales et les entreprises afin de maintenir l’objectif ultime de la réglementation qui est de rendre le marché sûr et stable pour tous les participants. La consultation d’experts de l’industrie lors de la rédaction des lois qui affecteront l’industrie permettra aux législateurs de créer des lois qui tiennent compte des aspects pratiques, des cas d’utilisation et de tous ceux qui font partie de l’écosystème. L’objectif de la création d’une législation ne devrait pas être d’étouffer l’innovation mais de créer un environnement sûr dans lequel tant les consommateurs que les entreprises peuvent en bénéficier.

En fin de compte, une réglementation bien conçue qui s’adresse à tous les participants du marché sera la première ligne de défense contre les baisses de marché volatiles qui pourraient conduire à un marché baissier. La clarté de la réglementation est non seulement impérative en période d’incertitude sur le marché, mais aussi pour l’avenir de l’industrie.

Les vues et opinions exprimées ici sont les vues et opinions de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de Nasdaq, Inc.

nasdaq

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.