Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Politique

La Chine gère deux «postes de police» fantômes en Allemagne, selon Berlin – POLITICO


Il existe deux « postes de police » chinois non officiels en Allemagne, selon le gouvernement de Berlin.

« Deux soi-disant » postes de police d’outre-mer « existent en Allemagne à la connaissance du gouvernement allemand », selon une réponse du gouvernement à une question écrite d’un membre du parlement, a rapporté DPA.

Plus tôt cette semaine, le groupe espagnol de défense des droits humains Safeguard Defenders a publié un rapport indiquant qu’il existe plus de 100 de ces « postes de police » chinois non officiels dans le monde. Ils offrent des services diplomatiques mais, selon Safeguard Defenders et plusieurs médias européens, ils tentent également de faire taire les dissidents chinois en Europe.

Cependant, le rapport de Safeguard Defenders ne mentionne qu’une seule « station » allemande à Francfort.

Selon la réponse du gouvernement, il estime que les deux stations sont « organisées sur une base individuelle » et sont « mobiles ». Aucun bureau permanent n’avait été installé, a-t-il précisé.

Les installations seraient « gérées par des particuliers de la diaspora chinoise ». Cinq « officiers de zone » – dont un à Berlin – offrent des conseils juridiques aux Chinois et aux Allemands d’origine chinoise, ainsi qu’une assistance pour les formalités administratives.

Berlin est « en communication avec l’ambassade de Chine à ce sujet », a-t-il déclaré. Selon DPA, le ministère des Affaires étrangères a écrit une note de protestation.

Le ministère de l’Intérieur a déclaré que « les autorités fédérales de sécurité surveillent l’existence de telles installations depuis un certain temps … et poursuivent vigoureusement toutes les pistes ».


Politico En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page