Politique

La Belgique conclut un accord de principe avec Engie sur l’extension des réacteurs nucléaires – POLITICO


Le gouvernement belge a conclu un accord de principe avec le fournisseur d’énergie Engie pour prolonger de 10 ans la durée de vie de deux réacteurs nucléaires, a-t-il annoncé vendredi.

Le gouvernement a décidé d’entamer en mars des discussions avec Engie sur la prolongation de la durée de vie des deux plus jeunes réacteurs belges, compte tenu de la guerre en Ukraine et de son impact sur l’approvisionnement en gaz en Europe.

L’accord de principe annoncé vendredi établit le calendrier et le cadre des négociations, et établit une nouvelle entité juridique pour les deux centrales électriques, avec l’État et le fournisseur d’énergie comme actionnaires égaux.

Les deux réacteurs – Doel 4 et Tihange 3 – devraient fermer en 2025 pour subir un examen technique. L’objectif des négociations est de discuter de la manière de redémarrer les réacteurs en novembre 2026 pour 10 ans.

L’année dernière, l’énergie nucléaire représentait un peu plus de la moitié de la production d’électricité de la Belgique, tandis que le gaz naturel représentait environ un quart. Environ 2 % du gaz provient de Russie.

Dans le cadre d’un accord de coalition de 2020, le gouvernement avait accepté d’éliminer progressivement l’énergie nucléaire d’ici 2025, mais la guerre en Ukraine a incité le gouvernement à changer de cap.

« Quand on parle d’énergie, il est clair vendredi que l’on parle de sécurité nationale », a déclaré vendredi le Premier ministre belge Alexander De Croo lors d’une conférence de presse.

Olivier Desclée, porte-parole d’Engie Belgique, a confirmé que les deux parties avaient signé une « lettre d’intention non contraignante ».

« Il reste encore un long chemin à parcourir », a-t-il déclaré. « C’est le début des négociations qui visent à parvenir à un accord contraignant d’ici la fin de l’année. »




Politico En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page