Nouvelles locales

La BAD et Africa50 veulent développer des infrastructures vertes

Pour atteindre ses objectifs, l’Alliance s’associera à des initiatives continentales et mondiales pour attirer les capitaux privés nécessaires au financement de projets d’infrastructures vertes.

Une alliance pour les infrastructures vertes en Afrique devrait bientôt voir le jour. Initiée par le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) et Africa50, en partenariat avec la Commission de l’Union africaine et l’Agence de développement de l’Union africaine (AUDA-NEPAD), cette initiative vise à catalyser des projets d’infrastructures bancables et plus vertes à grande échelle et rapidement. Il devrait en outre lever jusqu’à 500 millions de dollars pour le développement de projets en amont ainsi que le capital de préparation de projets, ce qui représente jusqu’à 10 milliards de dollars d’opportunités d’investissement.

L’Alliance vise également à soutenir la transition du continent vers des émissions nettes nulles grâce au financement d’infrastructures plus vertes, résilientes au changement climatique et durables. Et pour atteindre ses objectifs, l’Alliance s’associera à des initiatives continentales et mondiales pour attirer les capitaux privés nécessaires au financement de projets d’infrastructures vertes. Les membres de l’Alliance uniront leurs forces pour accélérer la transition de l’Afrique vers Net-Zero en comblant le déficit d’infrastructures résilientes au climat, aidant ainsi l’Afrique à réaliser ses ambitions de développement.



lematin

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page