Nouvelles du monde

Joe Biden ira aux funérailles de Queen, mais n’a pas appelé le roi Charles


Le président Joe Biden a révélé vendredi qu’il n’avait pas encore touché le roi Charles III, mais a confirmé qu’il se rendrait à Londres pour les funérailles de la reine Elizabeth.

‘Je le connais. Je ne lui ai pas parlé. Je ne l’ai pas encore appelé  », a déclaré Biden lorsqu’on lui a demandé s’il était en contact avec le nouveau roi.

Alors que la Maison Blanche ne divulguerait pas de détails sur les projets de voyage de Biden, le président a déclaré aux journalistes qu’il quittait l’Ohio vendredi après-midi, il volerait à travers l’étang pour les services commémoratifs.

‘Oui. Je ne connais pas encore les détails, mais j’y vais  », a déclaré Biden.

Jeudi soir, DailyMail.com a annoncé la nouvelle à laquelle Biden serait probablement présent.

« Oui, probablement », a-t-il dit en sortant d’un événement du Comité national démocrate à Oxon Hill, dans le Maryland.

Le président Joe Biden a révélé qu’il n’avait pas encore touché le roi Charles III, mais a confirmé qu’il se rendrait à Londres pour les funérailles de la reine Elizabeth lorsqu’il s’adressait aux journalistes alors qu’il quittait l’Ohio vendredi après-midi.

'Je le connais.  Je ne lui ai pas parlé.  Je ne l'ai pas encore appelé '', a déclaré le président Joe Biden (à droite) lorsqu'on lui a demandé s'il était en contact avec le roi Charles III (à gauche).  Les deux hommes ont été photographiés ensemble lors du sommet COP26 à Glasgow, en Écosse, en novembre dernier

‘Je le connais. Je ne lui ai pas parlé. Je ne l’ai pas encore appelé  », a déclaré le président Joe Biden (à droite) lorsqu’on lui a demandé s’il était en contact avec le roi Charles III (à gauche). Les deux hommes ont été photographiés ensemble lors du sommet COP26 à Glasgow, en Écosse, en novembre dernier

Le président Joe Biden a déclaré à DailyMail.com que

Le président Joe Biden a déclaré à DailyMail.com que « oui, probablement », il assisterait aux funérailles de la reine Elizabeth alors qu’il quittait un événement du Comité national démocrate jeudi soir

Le président Joe Biden et la première dame ont effectué une visite inopinée à l'ambassade britannique à Washington, DC, jeudi soir, quelques heures après l'annonce de la mort de la reine.

Le président Joe Biden et la première dame ont effectué une visite inopinée à l’ambassade britannique à Washington, DC, jeudi soir, quelques heures après l’annonce de la mort de la reine.

Biden a signé le livre de condoléances, flanqué de Dame Karen Pierce, ambassadrice britannique aux États-Unis, et de la première dame.

Biden a signé le livre de condoléances, flanqué de Dame Karen Pierce, ambassadrice britannique aux États-Unis, et de la première dame. « Nous sommes ravis de la rencontrer », a-t-il déclaré par la suite

À bord d’Air Force One vendredi, l’attachée de presse Karine Jean-Pierre n’a ni confirmé le voyage ni divulgué de détails.

«Une des choses dont nous voulons être conscients, comme vous le savez tous, il y a un processus, il y a un appel téléphonique ici, un protocole officiel, auquel les dirigeants sont invités. Nous n’allons donc pas devancer ce protocole », a déclaré Jean-Pierre.

Lorsqu’un journaliste a pointé l’attaché de presse sur les propos de Biden, Jean-Pierre a répété que la Maison Blanche voulait être respectueuse du protocole.

« Je laisserai la déclaration du président se suffire à elle-même », a-t-elle ajouté.

Les Bidens ont mis leur nom sur un message louant la façon dont Elizabeth

Les Bidens ont mis leur nom sur un message louant la façon dont Elizabeth « a dirigé avec une force et une dignité durables », avant de se diriger vers un événement politique

La Maison Blanche a déclaré que le président Joe Biden avait rencontré la reine à trois reprises, le plus récemment pour le thé avec la première dame Jilly Biden au château de Windsor en 2021, où ils ont inspecté une garde d'honneur.

La Maison Blanche a déclaré que le président Joe Biden avait rencontré la reine à trois reprises, le plus récemment pour le thé avec la première dame Jilly Biden au château de Windsor en 2021, où ils ont inspecté une garde d’honneur.

Biden a rendu hommage à la reine après l'annonce de sa mort jeudi, déclarant: “ Dans un monde en constant changement, elle était une présence stable et une source de réconfort et de fierté pour des générations de Britanniques, dont beaucoup n'ont jamais connu leur pays sans elle '

Biden a rendu hommage à la reine après l’annonce de sa mort jeudi, déclarant: “ Dans un monde en constant changement, elle était une présence stable et une source de réconfort et de fierté pour des générations de Britanniques, dont beaucoup n’ont jamais connu leur pays sans elle ‘

Le président a publié une proclamation jeudi après-midi, rendant hommage à la reine et ordonnant que le drapeau américain soit mis en berne à la Maison Blanche et dans d'autres bâtiments publics.

Le président a publié une proclamation jeudi après-midi, rendant hommage à la reine et ordonnant que le drapeau américain soit mis en berne à la Maison Blanche et dans d’autres bâtiments publics.

Jeudi, Biden a rendu hommage à deux reprises à la reine – s’arrêtant d’abord à l’ambassade britannique à Washington pour signer un livre de condoléances, quelques heures après que le palais de Buckingham a annoncé la mort du monarque britannique de longue date.

« Nous pleurons pour vous tous », a-t-il déclaré, accompagné de la première dame Jill Biden.

‘C’était une grande dame. Nous sommes ravis de la rencontrer », a ajouté le président.

Plus tard, il a ouvert ses remarques lors de la réunion d’été du DNC en parlant de la reine.

« J’ai eu l’occasion de la rencontrer avant son décès et c’était une femme incroyablement décente et gracieuse », a déclaré Biden. « Et les pensées et les prières du peuple américain accompagnent le peuple du Royaume-Uni et du Commonwealth dans leur chagrin. »

Il a parlé à DailyMail.com après près d’une heure de discussion avec les membres du DNC et de prise de selfies.

Plus tôt dans la journée, il a publié une proclamation ordonnant que les drapeaux soient mis en berne à la Maison Blanche et dans d’autres bâtiments fédéraux.

La présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, a fait de même pour les drapeaux qui flottent au-dessus du Congrès.


dailymail Uk

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page