Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

Israël révise à la baisse le bilan de l’attaque du 7 octobre à « environ 1 200 » | Conflit israélo-palestinien Actualités


Les responsables israéliens affirment que le bilan initial de 1 400 morts comprenait des cadavres non identifiés qui seraient désormais des combattants du Hamas.

Israël a révisé à la baisse le bilan des victimes de l’attaque du groupe palestinien Hamas le 7 octobre, à environ 1.200 personnes, contre une précédente estimation du gouvernement de 1.400.

« Environ 1 200 est le nombre officiel de victimes du massacre du 7 octobre », a déclaré vendredi le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, Lior Haiat, dans un communiqué écrit, selon l’agence de presse Reuters.

Le chiffre a été mis à jour jeudi, a-t-il précisé.

Selon Haiat, ce chiffre a été révisé car les cadavres non identifiés précédemment inclus dans le décompte appartiennent probablement à des combattants palestiniens, a indiqué l’agence de presse AFP.

« C’est le numéro mis à jour », a déclaré Haiat à l’AFP. « Cela est dû au fait qu’il y avait beaucoup de cadavres qui n’ont pas été identifiés et maintenant nous pensons qu’ils appartiennent à des terroristes… et non à des victimes israéliennes. »

Dans une déclaration critiquant une résolution de l’UNESCO vendredi, Haiat a publié sur X que le Hamas avait tué « environ 1 200 personnes » dans l’attaque.

Ce chiffre actualisé intervient plus d’un mois après que des hommes armés palestiniens ont mené une attaque contre des villes, des kibboutzim et des bases militaires dans le sud d’Israël. Cela comprenait le meurtre de civils israéliens, dont des femmes et des enfants, dans des zones résidentielles et lors d’un festival de musique.

Les autorités israéliennes affirment également que des groupes palestiniens ont également capturé plus de 240 personnes lors de l’attaque, dont des soldats et des civils israéliens ainsi que des ressortissants de nombreux pays étrangers.

Israël a réagi en coupant l’accès à la nourriture, à l’électricité et au carburant aux plus de 2,3 millions d’habitants de la bande de Gaza et a pilonné la zone avec une campagne de bombardements incessante.

Les raids aériens israéliens incessants ont rasé des quartiers entiers, déplacé plus de 70 pour cent des habitants de Gaza et tué 11 078 personnes, selon les autorités palestiniennes.

Les Nations Unies ont déclaré que les attaques israéliennes contre Gaza équivalaient à une punition collective infligée à une population qui n’avait que peu d’options pour trouver refuge, et que les conditions humanitaires dans la bande de Gaza étaient devenues de plus en plus désastreuses.




Gn En head

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page