Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Initiations dégradantes : ça n’arrive pas qu’au Québec…


Le sujet des initiations dégradantes au sport a été au cœur de l’actualité ces dernières semaines au Québec et, si le hockey junior a été échaudé par des allégations menant au départ du commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, une autre affaire peu édifiante est évoquée environ aux États-Unis.

• Lisez aussi : Initiations au hockey junior : « c’est vraiment « rugueux », ce qu’on a entendu »

• Lisez aussi : LHJMQ : Gilles Courteau démissionne, Mario Cecchini le remplacera

Ainsi, la Harvard University Crimson et plus particulièrement son entraîneur Katey Stone, figure bien connue de la NCAA, se retrouvent en difficulté. Dans un long texte publié vendredi, le site The Athletic évoquait des activités plutôt discutables organisées au fil des années par celui qui cumule plus de 500 victoires depuis son arrivée derrière le banc en 1994-1995.

Il s’agit notamment des « Naked Skates » qui auraient eu lieu annuellement de 2005 à aujourd’hui. Comme le nom du rituel l’indique, les participants ont été déshabillés et ont été invités à effectuer des glissades sur la patinoire, leur causant des brûlures de la glace et des saignements des seins. Aussi, lors de la semaine consacrée aux initiations, les joueurs les plus expérimentés ont demandé aux recrues d’insérer des préservatifs sur des bananes, pour simuler des orgasmes et des actes montrant leur orientation sexuelle. Certains buvaient excessivement, même s’ils n’avaient pas atteint l’âge légal.

La même source, qui dit avoir parlé avec plus de 30 joueuses de hockey ou membres du programme des deux dernières décennies, a toutefois précisé qu’à première vue, il ne semble pas y avoir de lien entre ces événements et Stone, 56 ans. . Par contre, une joueuse de hockey a précisé que l’instructrice leur avait rappelé qu’il n’y avait absolument rien d’inconnu à son esprit qui se passait dans l’entourage du club.

Beaucoup de plaintes

De plus, l’entraîneur aurait beaucoup de « squelettes dans le placard ». Le Boston Globe a rapporté le 27 janvier que 16 patineurs avaient accusé Stone d’inconduite et d’insensibilité aux problèmes de santé mentale. Il a également été question de pressions indues sur les athlètes blessés pour les inciter à reprendre le jeu rapidement, ainsi que d’une dévalorisation des corps.

De plus, le pilote aurait affirmé devant deux joueurs d’ascendance aborigène qu’il y avait « trop ​​de chefs et pas assez d’Indiens » lors d’une réunion tenue le 5 mars 2022. Le principal concerné a informé la direction du programme, qui a choisi de garder elle dans le poste, comme confirmé en juillet de la même année par le directeur du service sportif, Erin McDermott.

Dans l’arène, le Crimson a également connu des difficultés, terminant la saison 2022-23 avec seulement sept victoires en 31 matchs.

journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page