Skip to content
Indice FAO des prix des denrées alimentaires

La baisse la plus importante, 3 %, a été observée dans les céréales, le groupe d’aliments le plus consommé dans le monde. Ph. FAO

L’indice FAO des produits alimentaires a connu un léger répit entre juillet et juin après une croissance soutenue depuis 2014. Calculé sur la base des échanges de céréales, de sucre, de viandes, de produits laitiers et d’huiles végétales, cet indice est toujours supérieur de 31% à son niveau pour la même période en 2020. Au cours des deux derniers mois, les céréales, les huiles végétales et les produits laitiers ont fait baisser l’indice FAO des prix des produits alimentaires pour le deuxième mois consécutif, rapporte l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. La plus forte baisse, 3%, a été observée dans les céréales, le groupe alimentaire le plus consommé dans le monde « en raison d’une baisse de 6% en glissement mensuel des prix internationaux du maïs, associée à des rendements meilleurs que prévu en Argentine et à de meilleures perspectives de production. aux États-Unis », explique la FAO.
En revanche, l’indice FAO des prix du sucre a augmenté de 1,7% en juillet et a enregistré sa quatrième hausse mensuelle. En avril, cet indice a enregistré son onzième mois consécutif de hausse, atteignant son plus haut niveau des sept dernières années. Par exemple, l’indice des prix du sucre a augmenté de 3,9% au cours du mois sous revue et de 60% par rapport à avril 2020.



lematin

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.