Nouvelles locales

Inconduite sexuelle dans l’armée : les Canadiens sceptiques quant à la gestion du scandale


Près de 40 % des Canadiens croient que les Forces armées canadiennes (FAC) ne traiteront pas les allégations d’inconduite sexuelle « de manière appropriée », selon un sondage interne de la Défense nationale obtenu par Global News.

• Lisez aussi : Relation inappropriée : accusations portées contre un officier supérieur des FAC

Datant de mars 2022, le rapport montre que le soutien aux forces armées diminue chez les Canadiens en raison de scandales d’inconduite sexuelle et de préoccupations concernant le racisme.

Environ 43 % des répondants ont indiqué en 2020 qu’ils avaient une impression positive ou neutre de l’armée, contre 35 % l’année suivante.

« Je pense qu’il y a définitivement une crise de confiance du public canadien envers les forces armées, et c’est très inhabituel. Les Forces canadiennes sont depuis très longtemps l’institution publique la plus digne de confiance », a déclaré aux médias Megan MacKenzie, titulaire de la chaire Simons en droit international et sécurité humaine à l’Université Simon Fraser.

Les récentes allégations d’inconduite sexuelle, qui se succèdent depuis les allégations de comportement inapproprié du général Jonathan Vance en février 2021, ont également été suivies de très près par les citoyens.

Ainsi, 81% des personnes interrogées ont prêté attention à la médiatisation de ces scandales et 15% y ont prêté « beaucoup » d’attention.

Rappelons que le lieutenant-général Steven Whalen est le dernier à faire face à des accusations de conduite préjudiciable après une relation présumée avec un subordonné.

Plus de la moitié des répondants (56 %) se sont également dits préoccupés par le racisme systémique au sein des FAC, alors qu’un récent rapport du ministère de la Défense nationale a révélé que les cibles de recrutement pour les minorités visibles et les autochtones n’ont pas été atteintes.

L’enquête a été menée l’été dernier auprès de 1 501 Canadiens de plus de 18 ans.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page