« Ils sont au-dessus des lois » : piscine gonflable, tirs de carabine… les gens du voyage squattent depuis des mois le parking du KFC

Depuis plusieurs mois, la situation est tendue à Tarbes dans les Hautes-Pyrénées, après plusieurs dégâts et agressions contre des voyageurs présents sur le parking de KFC.

En avoir marre. Depuis plusieurs mois, des voyageurs sont présents sur le parking du KFC de Tarbes en Occitanie. Depuis, de nombreux dégâts ont été constatés, et des salariés affirment avoir été victimes d’attentats. Plusieurs plaintes ont été déposées, rapporte Bleu de France.

« Les limites ont été dépassées »

Près d’une quinzaine de caravanes sont présentes sur le parking du fast-food, assure la direction. Une employée de l’enseigne explique avoir été poussée puis plaquée au sol au début du mois par plusieurs personnes alors qu’elle leur demandait de quitter le parking.

Le restaurant affirme également que les gens de la communauté des gens du voyage utilisent un fusil pour chasser le ragondin sur le parking pendant les heures d’ouverture. Ceux-ci ont également été connectés au réseau d’eau de KFC, détaille Bleu de France. « Ils ont installé une piscine gonflable sur le parking. J’ai l’impression qu’ils sont au dessus des lois”proteste un client.

« Les limites ont été dépassées, on met les salariés en danger, et socialement ça devient compliqué au niveau des restaurants. Nous nous sentons complètement isolés. C’est un appel à l’aide pour que la mairie et la police prennent des décisions. », précise Jacques Corbier, directeur de l’entreprise dans le Sud-Ouest. Il explique également que le chiffre d’affaires est en baisse de 20 %.

Si aucune enquête n’est ouverte, le parquet assure que les policiers ont été informés de ce qui se passe, en complément des plaintes déposées. Les voyageurs affirment attendre des places sur les terres officielles. De son côté, la mairie assure ne pas avoir été informée des incidents et ne souhaite pas se prononcer sur la disponibilité, ou non, du terrain.

Quitter la version mobile