Nouvelles du monde

« Il faut être deux pour danser le tango », mais l’Occident « s’occupe seul du breakdance » – Lavrov — RT Russie et ex-Union soviétique


Le ministre russe des Affaires étrangères déclare que Moscou est ouvert à des pourparlers directs sur l’Ukraine, même si certains politiciens de l’UE s’y opposent

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré que Moscou restait ouvert à des pourparlers directs avec l’Occident, mais « il faut être deux pour danser le tango. »

Le ministre a été interrogé vendredi par un correspondant de RT sur les récents propos tenus par le président polonais Andrzej Duda. Le dirigeant polonais a critiqué la France et l’Allemagne pour avoir continué à avoir des appels téléphoniques avec le président Poutine et a demandé si quelqu’un parlait « comme ça avec Adolf Hitler pendant la Seconde Guerre mondiale. »

Tout en parlant de l’inadmissibilité de tout dialogue avec la Russie, « nos collègues polonais commencent à développer activement le territoire ukrainien », Lavrov a noté.

LIRE LA SUITE:
La Pologne « très déçue » de l’Allemagne

Le ministre des Affaires étrangères a déclaré que, dans le passé, il avait entendu « d’autres réactions de Paris et de Berlin. »

« [Former] La chancelière allemande Merkel et le président français Macron ont exprimé leur très grande déception face aux russophobes de l’UE, qui avaient bloqué une initiative de la France et de l’Allemagne visant à organiser un sommet entre l’UE et le président russe Poutine. Lavrov a répondu. En 2021, Macron et Merkel ont proposé d’inviter la Russie à des pourparlers, mais se sont heurtés à l’opposition des dirigeants du bloc.

Les deux sont « des politiciens raisonnables, qui comprennent la nécessité de trouver une issue à la crise », dit Lavrov.

Nous sommes toujours ouverts au dialogue, mais il faut être deux pour danser le tango, alors que nos partenaires occidentaux s’affairent à faire du breakdance seuls.

Le chancelier allemand Olaf Scholz et le président français Emmanuel Macron ont eu des entretiens avec Moscou après le lancement de la campagne militaire contre l’Ukraine fin février. Leur dernier appel trilatéral avec le président Poutine a eu lieu fin mai.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RTEn

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page