Il applaudit l’arbitre OL-Brest, la Ligue 1 est sauvée – Olympique Lyonnais

Dimanche soir, le match entre l’OL et Brest (4-3) a tenu toutes ses promesses avec un scénario renversant, malgré quelques erreurs majeures de l’arbitre Mathieu Vernice.

Le match entre Brest et l’Olympique Lyonnais restera sans doute l’un des plus spectaculaires de la saison de Ligue 1. Menés au score puis menés 3-1, les hommes de Pierre Sage ont finalement arraché la victoire (4-3) au terme d’une longue période. temps additionnel. Beaux buts, arrêts incroyables des gardiens, tout était réuni pour faire vibrer le Groupama Stadium. Les erreurs de l’arbitre central Mathieu Vernice ont néanmoins un peu gâché la fête, notamment côté brestois, où l’on ne digère pas le penalty oublié pour la main de Jake O’Brien ou l’expulsion lunaire de Pierre Lees-Melou. Sur la chaîne Chaîne L’Equipe, le journaliste Vincent Duluc est revenu sur cet incroyable match.

Et pour le journaliste de L’Equipe, la dramaturgie de ce match le rend tout simplement historique, et elle inclut dans le forfait les polémiques arbitrales, qui contribuent à la réussite populaire de cette rencontre à ses yeux. Un avis qui, logiquement, ne sera pas partagé par les supporters du Stade Brestois, qui restent furieux après la défaite de leur équipe et les décisions de Mathieu Vernice dimanche soir au Groupama Stadium. « Je pense que ce match était une merveilleuse publicité pour la Ligue 1 car il y avait de tout. Même les velléités de bagarre générale, même les polémiques arbitrales, le renversement du score… Les polémiques arbitrales médiatisent le match car c’est une des raisons pour lesquelles on parle encore du match longtemps après. Quand rien ne se passe, on en parle pendant deux jours et c’est fini » estime le journaliste phare de L’Equipe, avant de poursuivre.

Les controverses sur l’arbitrage ajoutent du piquant selon Vincent Duluc

« On va parler longtemps de ce match OL-Brest. Et l’avantage de l’arbitrage des polémiques, c’est qu’elles sont dépendantes du renversement du score car les polémiques ont eu lieu avant, quand il y avait 0-0, ce qui n’empêche pas Brest de se sentir lésé de ne pas avoir mené 1-0. Je ne suis pas sûr que mener 1-0 soit une situation plus favorable que mener 3-1 plus tard. J’ai passé un dimanche absolument fantastique au stade et si ça pouvait être pareil tous les dimanches, il n’y aurait plus besoin de mettre le PSG à 13 heures pour l’Asie, tu mets ça et c’est bon, tout roule ! » a analysé Vincent Duluc dans L’équipe de Greg. Un avis qui fera logiquement polémique, même si pour le journaliste, il est clair et net que les erreurs et polémiques liées à l’arbitrage contribuent grandement à ce qu’un match reste mémorable, ce qui sera sans doute le cas de cet OL-Brest pendant de nombreuses années.

Quitter la version mobile