Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Bourse Entreprise

Honeywell frappe 203 millions de dollars de règlements pour la corruption au Brésil et en Algérie

Honeywell International Inc. paiera près de 203 millions de dollars pour résoudre des enquêtes aux États-Unis et au Brésil sur des pots-de-vin versés à des agents publics en Algérie et à la compagnie pétrolière publique brésilienne, a annoncé lundi la société.

Les règlements impliquent UOP, une filiale américaine d’Honeywell qui fabrique des catalyseurs utilisés pour raffiner le pétrole. Les enquêtes ont révélé que l’UOP avait conspiré pour verser des pots-de-vin à un ancien Petróleo Brasileiro de haut niveau SA

officiel pour obtenir un contrat de raffinage de pétrole de 425 millions de dollars, ont annoncé les autorités. La Securities and Exchange Commission des États-Unis a également découvert que la filiale belge d’Honeywell avait versé des pots-de-vin à des responsables algériens pour obtenir des contrats avec la société pétrolière publique algérienne Sonatrach.

Honeywell a admis vendredi les allégations et a conclu une série d’accords avec la SEC et le ministère américain de la Justice, ainsi qu’avec les autorités brésiliennes. Les autorités américaines ont accusé l’UOP d’avoir enfreint la loi américaine sur les pratiques de corruption à l’étranger, et les règlements obligent Honeywell à procéder à des révisions de conformité et à déposer des rapports périodiques.

« Nous sommes ravis d’avoir cette question d’héritage derrière nous, car ces événements ne reflètent en aucun cas le leadership, la culture et les valeurs actuels qu’Honeywell est parvenu à établir plus d’une décennie depuis que cette activité a eu lieu », a déclaré lundi le directeur général Darius Adamczyk.

La société a divulgué les enquêtes pour la première fois en 2019. L’année dernière, elle a déclaré qu’elle mettait de côté 160 millions de dollars pour couvrir le coût des règlements anticipés.

Pour mener à bien le stratagème de corruption au Brésil, UOP a engagé un agent commercial pour verser un pot-de-vin de 4 millions de dollars au responsable anonyme de Petróleo Brasileiro, ont déclaré les procureurs. UOP a finalement réalisé un bénéfice de 105,5 millions de dollars sur le contrat, qu’il a remporté en 2010, selon les procureurs. L’inconduite s’est produite entre 2010 et 2014, ont-ils déclaré.

La corruption en Algérie était liée aux activités d’Honeywell avec Unaoil Group, une société de services pétroliers basée à Monaco dont les relations avec les clients du secteur de l’énergie ont été examinées de près à la suite d’un rapport d’enquête dans les médias australiens en 2016. En Algérie, la filiale belge d’Honeywell a utilisé Unaoil en 2011 pour rembourser un consultant pour des pots-de-vin qui ont aidé à résoudre un différend sur le calendrier des mises à niveau que la société achevait sur une raffinerie à Oran, a déclaré la SEC.

Le règlement de l’UOP avec le ministère de la Justice se présente sous la forme d’un accord de poursuites différées de trois ans, en vertu duquel les procureurs ont accepté d’abandonner les poursuites pénales contre la filiale si Honeywell respecte les termes de l’accord. La société a déclaré qu’elle ne serait pas tenue d’avoir un contrôleur indépendant pour superviser sa conformité à l’accord.

Dans leur règlement, les procureurs américains ont crédité UOP pour sa coopération et ont déclaré que Honeywell avait pris un certain nombre de mesures pour prévenir de futurs actes de corruption, notamment en améliorant son programme de conformité, en réduisant sa dépendance à l’égard des agents commerciaux et en sanctionnant ou en licenciant les employés impliqués au Brésil. schème.

Écrivez à Dylan Tokar à dylan.tokar@wsj.com

Copyright ©2022 Dow Jones & Company, Inc. Tous droits réservés. 87990cbe856818d5eddac44c7b1cdeb8


wj en

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page