Nouvelles du monde

Hockey Canada à nouveau déshonoré par de nouvelles allégations d’agression sexuelle — RT Sport News


La police de la Nouvelle-Écosse et de l’Ontario enquête sur des allégations d’agressions sexuelles collectives commises par des membres des équipes canadiennes de hockey junior de 2003 et 2018.

Vendredi, la police régionale d’Halifax, en Nouvelle-Écosse, a confirmé qu’elle examinait une agression présumée lors des championnats du monde juniors de 2003, puis ses homologues de London, en Ontario, ont déclaré qu’ils rouvraient une enquête sur un incident déjà rendu public en 2018.

La nouvelle des enquêtes n’est que le dernier chapitre d’une crise qui a secoué Hockey Canada et conduit à la suspension de son financement par le gouvernement fédéral canadien tout en étant critiquée par le premier ministre Justin Trudeau.

Commentant le développement, le ministre canadien des Sports, Pascal St-Onge, qui a privé Hockey Canada de son financement, a déclaré : « Aujourd’hui, nous apprenons une autre histoire d’horreur qui se serait produite en 2003. Encore une fois, comme tous les Canadiens, je suis consterné et en colère. »

« Il est clair que la culture du silence et la banalisation des violences sexuelles sont bien ancrées dans la culture de ce sport », St-Onge continua.

« Hockey Canada a beaucoup de travail à faire sur cette question avant de regagner la confiance des Canadiens. Quiconque a des informations sur les événements de 2003, ou tout autre événement similaire, devrait le signaler à la police », il a ordonné.


Dans un communiqué vendredi, Hockey Canada a déclaré qu’il était « engagé à mettre fin à la culture du silence dans le hockey ».

« C’est pourquoi nous appelons publiquement toute personne ayant connaissance de cet incident à se présenter à la police, et nous faisons preuve de transparence quant à la manière dont nous avons appris cette agression présumée et aux mesures que nous prenons pour y remédier », a souligné l’organisation.

Hockey Canada a souligné qu’il n’a pris connaissance de l’incident présumé de 2003 qu’après avoir été contacté jeudi par le média canadien TSN pour commentaires. Après cela, Hockey Canada affirme avoir immédiatement contacté la police d’Halifax et Sport Canada.

Cela mis à part, Hockey Canada a déclaré que des membres du personnel avaient entendu des rumeurs sur « Quelque chose de mauvais » cela s’est produit aux championnats du monde juniors de 2003 il y a quinze jours, mais n’a pas pu obtenir de détails concrets jusqu’à ce que TSN tende la main.

Par ailleurs, le député John Nater a déclaré avoir été contacté plus tôt cette semaine par une personne prétendant détenir des informations concernant l’agression sexuelle présumée de 2003 qu’il a ensuite transmises à la police d’Halifax tout en encourageant l’informateur à les contacter également directement.


Deux joueurs de hockey adolescents arrêtés pour des allégations d'agression sexuelle et d'images d'une adolescente lors d'une fête d'équipe dans un hôtel

TSN rapporte également qu’une source a pris contact avec Nater et lui a décrit un clip vidéo de l’agression sexuelle présumée.

TSN a également parlé à la source, ainsi qu’à deux autres personnes qui prétendent avoir regardé la vidéo. Les trois personnes ont confirmé que les images montrent environ six joueurs de l’équipe canadienne junior en train d’avoir des relations sexuelles avec une femme qui ne répond pas, allongée face vers le haut sur une table de billard.

Une source de TSN sur les trois a expliqué comment l’un des joueurs de 2003 a emprunté une caméra vidéo pendant le tournoi, qui s’est déroulé à Halifax, l’enregistrement étant resté sur la caméra lorsqu’elle a été rendue au propriétaire.

Cette personne a ensuite été pressée par les joueurs de supprimer les images et de ne jamais les signaler à la police.

Parmi les joueurs de 2003, le défenseur Carlo Colaiacovo a déjà publié une déclaration et a déclaré qu’il était « important que tout le monde soit au courant » qu’il avait « aucune implication ou connaissance de quelque incident que ce soit ».

« Je coopérerai pleinement à toute enquête », Colaiacovo a également juré.

PA Parenteau, qui était un attaquant de l’équipe médaillée d’argent et qui, comme Colaiacovo, a progressé dans la LNH, a déclaré à La Presse canadienne qu’il n’avait pas eu connaissance de l’agression sexuelle présumée jusqu’à vendredi non plus.


Les fans des Canadiens de Montréal se révoltent et renversent une voiture de police après leur victoire pour atteindre la finale de la Coupe Stanley (VIDÉO)

Qualifiant les allégations de « choc »il a également dit qu’il était « certainement pas impliqué » dans l’incident.

Hockey Canada a vu son financement coupé par le gouvernement fédéral à la suite d’accusations d’agression sexuelle présumée par huit membres de l’équipe masculine de hockey junior en 2018.

Ces allégations n’ont été révélées que lorsque les médias canadiens ont rapporté que Hockey Canada avait versé des frais de règlement non divulgués à la plaignante qui réclamait 3,55 millions de dollars en dommages-intérêts.

Cette semaine, le premier ministre Trudeau a dit qu’il comprenait pourquoi les Canadiens « dégoûté » avec Hockey Canada après avoir appris qu’il dispose d’un fonds juridique spécial pour le paiement des responsabilités non assurées, qui comprend les réclamations pour abus sexuel.

RTEn

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page