Skip to content
Grève chez Molson-Coors : l’offre patronale rejetée


En grève depuis la fin mars, les syndiqués de l’usine Molson de Longueuil ont rejeté une offre patronale la semaine dernière.

Réunis mercredi dernier, les employés de la célèbre microbrasserie ont rejeté à 92,4 % l’offre qui leur était présentée. En effet, selon Éric Picotte, président du syndicat local de l’usine Molson, l’offre patronale manquait de points clés, notamment au niveau monétaire.

« Il y a du rattrapage à faire sur le plan salarial », a indiqué M. Picotte à l’Agence QMI, précisant que ce rattrapage est dû aux faibles augmentations salariales convenues lors des ententes précédentes.

De plus, les problèmes liés à la sous-traitance et au régime de retraite font également partie des négociations.

Alors que la grève se poursuit, le syndicat a été convoqué pour une nouvelle séance de médiation qui aura lieu mardi matin. Il s’agira donc de la première rencontre entre les représentants syndicaux et les patrons de Molson depuis le refus de l’offre.

Éric Picotte a également souligné l’importance de ce vote alors que le taux de participation à l’assemblée était plus élevé qu’au moment du vote de grève. « Ce sont 312 ouvriers qui ont dit non mercredi dernier, alors qu’en mars seulement 311 personnes étaient présentes », a-t-il précisé.



journaldemontreal-boras

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.