Nouvelles locales

Gala de boxe reporté à cause du mariage de J-Lo et Ben Affleck ?


Le combat pour le championnat du monde des poids welters entre Oscar Rivas et le Polonais Lukasz Rozanski, qui devait avoir lieu le 13 août à Cali, a été reporté de quelques semaines. Ce dénouement décevant a un lien avec la chanteuse Jennifer Lopez.

• Lisez aussi : Les stars Jennifer Lopez et Ben Affleck sont mariés

Le promoteur colombien de l’événement, Juan Carlos Moreno, avait promis un gala de premier ordre qui se déroulerait au stade Pascual Guerrero de Cali, un amphithéâtre de 40 000 places.

En plus de la boxe, Moreno voulait également organiser un spectacle musical avec Jennifer Lopez en tête d’affiche le même soir. Willie Colon, Chris Brown, Natalia Paris et Omar Geles étaient également sur scène.


Gala de boxe reporté à cause du mariage de J-Lo et Ben Affleck ?

Les négociations étaient bien engagées avec l’artiste international, mais tout s’est effondré ces trois dernières semaines. Lopez a épousé l’acteur Ben Affleck avant de partir en lune de miel.

Comme Lopez était le principal interprète de la soirée, le reste de la formation a subi le contrecoup. Le combat Rivas-Rozanski sera présenté à une autre date dans un lieu encore à déterminer.

Bref, plusieurs personnes dans le dossier, dont les deux boxeurs, nagent dans le brouillard pour la suite des choses. Le promoteur de Rivas, Yvon Michel, n’a pas répondu à nos appels pour commenter l’affaire.

On ne sait pas s’il a des garanties sur la tenue du gala ou sur la bourse versée à Rivas.

Plusieurs indices

Combattre en Colombie était le rêve de Rivas. Après être devenu champion du monde, le protégé de Marc Ramsay avait mentionné que ce projet lui tenait à coeur.

Lors d’un voyage dans son pays natal pour fêter sa conquête, Rivas avait eu des contacts avec le ministère des Sports de Colombie. Yvon Michel s’était entendu avec ces politiciens pour l’organisation du gala.

Puis il y a eu une conférence de presse en avril dernier. Le projet était en bonne voie.

Par la suite, les indices d’un éventuel report ont commencé à s’accumuler. Le lancement de la billetterie pour la soirée du 13 août n’a jamais eu lieu. Les organisateurs ont essayé de gagner du temps avec leurs clients en annonçant des délais chaque semaine.

Ensuite, le voyage du maître de la logistique de gala au GYM, Sylvain Pelletier, a également été annulé.

Initialement, la fin du camp d’entraînement de Rivas devait avoir lieu à Bogota, mais le tout a été annulé. L’entraîneur Marc Ramsay a déclaré qu’il se tiendrait à Montréal.

Ensuite, tous les partenaires d’entraînement de Rivas ont été annulés il y a deux semaines. C’était un signal fort. Le champion attend une nouvelle date pour passer à nouveau à la vitesse supérieure.

Et Dicar ?

Si le gala est reporté, cela pourrait donner à Marie-Ève ​​Dicaire (18-1, 1 K.-O.) une nouvelle opportunité pour un combat rassembleur.

Le champion IBF Super Welterweight n’était pas disponible pour se battre lors de l’undercard du gala du 13 août. Elle avait accepté un contrat d’été pour animer une émission sur une station de radio de Montréal.

Cependant, avec ce changement de date et de lieu, le promoteur Yvon Michel pourrait ramener des plans pour un combat d’unification pour Dicaire. On ne serait pas surpris de voir un affrontement entre la Québécoise et la championne WBC, la Suédoise Patricia Berghult (15-0, 3 K.-O.).



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page