Skip to content
Gael Monfils vs Matteo Berrettini score et dernières mises à jour
 | nouvelles du monde


nouvelles du monde

HBonjour et bienvenue dans la couverture du deuxième match de la session nocturne de la neuvième journée de l’Open d’Australie entre Gael Monfils et Matteo Berrettini.

Le début de saison fulgurant de Gael Monfils s’est poursuivi dimanche alors qu’il a battu le Serbe Miomir Kecmanovic 7-5 7-6 (4) 6-3 pour atteindre son deuxième quart de finale de l’Open d’Australie.

Avec sa femme et la meilleure joueuse féminine Elina Svitolina rayonnante dans la foule, le flamboyant Français a illuminé la Margaret Court Arena avec des tirs étincelants pour atteindre les huit derniers à Melbourne Park pour la première fois depuis 2016.

« C’était vraiment difficile, il a joué extrêmement vite des deux côtés », a déclaré Monfils, 17e tête de série. « J’ai essayé d’être très agressif aujourd’hui … C’était juste se battre, se battre, s’accrocher. »

Monfils a conclu le match avec un panache caractéristique, sautant haut pour frapper un vainqueur du revers en crosscourt et mettre fin à la course de rêve de Kecmanovic depuis que le Serbe a évité un affrontement au premier tour contre le numéro un mondial déporté Novak Djokovic.

A 35 ans et récemment marié, Monfils a un nouveau souffle et veut aller encore plus loin dans le tournoi.

« Je veux faire mieux… Nous n’avons pas encore tout à fait fini », a-t-il déclaré.

Monfils affrontera le numéro sept mondial Matteo Berrettini pour une place en demi-finale après que l’Italien a battu Pablo Carreno Busta en deux sets.

Monfils a subi une défaite lors d’un match en cinq sets contre Berrettini lors de leur dernière rencontre du Grand Chelem lors des quarts de finale de l’US Open 2019.

« Matteo, beaucoup de confiance ces deux dernières années », a déclaré Monfils à propos de Berrettini, surnommé « The Hammer » sur le circuit pour ses coups droits percutants.

« Il a joué un tennis extrêmement agressif, gros service, flashy avec le coup droit.

« La dernière fois que je l’ai affronté, j’étais un peu, peu importe comment vous l’appelez, malchanceux ou non. C’était très serré, cinq sets en quarts dans un chelem. »




telegraph Uk

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.