Skip to content
Fusillades à Montréal: Legault devrait être sur le terrain plutôt que sur Zoom, dit Anglade


S’il veut trouver des solutions à la flambée de violence armée à Montréal, le gouvernement Legault devrait venir sur le terrain plutôt que de tenir des réunions Zoom, selon Dominique Anglade.

• Lisez aussi : Passants ciblés au hasard : un des auteurs de la fusillade de Rivière-des-Prairies trahi par son ADN

• Lisez aussi : Deux meurtres en 30 minutes : pas question que Montréal devienne un « stand de tir », dit Legault

• Lisez aussi : Deux meurtres en plein jour à 30 minutes d’intervalle à Montréal

Le chef libéral s’est rendu sur les lieux de la fusillade, mardi sur la rue Saint-Denis, pour critiquer l’inaction du gouvernement Legault face à la recrudescence de tels événements dans la région de Montréal.

La première chose à faire pour régler la situation serait de la prendre au sérieux, a lancé M.moi Angleterre. « Et ce n’est pas pris au sérieux lorsque vous réagissez simplement sur Twitter et que vous organisez des réunions Zoom. »

Le chef libéral faisait alors référence à un message posté hier par le premier ministre sur son compte Twitter.

« Suite aux 2 meurtres d’hier à MTL, j’ai parlé à la VPM et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, et à Valérie Plante. Nous ne lésinerons pas sur les moyens pour rétablir l’ordre et protéger les citoyens. Nous allons appuyer nos forces policières pour mettre fin à cette violence », a écrit François Legault.

Solutions

Concrètement, le Parti libéral propose d’augmenter le nombre de policiers sur le terrain, de faire plus de prévention et d’augmenter le financement afin que la Ville de Montréal dispose de tous les outils nécessaires pour contrer l’augmentation de la violence armée dans ses rues.

Mmoi Anglade n’a pas avancé sur le nombre de policiers supplémentaires qui devraient être ajoutés, laissant à la municipalité le soin de déterminer ses propres besoins en la matière. Quant à la prévention, elle suggère d’investir 90 millions de dollars de plus, pour doubler le budget de l’Opération Centaure.

Arrêtez le saignement

Du côté de Québec solidaire, on déplore aussi le fait que les corps policiers soient souvent débordés par le travail psychosocial sur le terrain.

Pour arrêter l’hémorragie, le parti propose donc d’allouer plus de moyens dans ce domaine et de refinancer la collectivité pour soulager les policiers de cette charge supplémentaire et leur permettre de se concentrer sur la lutte contre le crime organisé.

Dans un communiqué, QS a également souligné qu’un gouvernement uni ferait pression sur le gouvernement fédéral pour accélérer l’interdiction des armes de poing, comme le demande la Ville de Montréal.



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.