Skip to content
Formule 2 |  Après le malheur de l’Espagne, Jehan Daruvala cherche à faire amende honorable à Monaco

L’Indien Jehan Daruvala espère un changement dans sa fortune en Formule 2 alors qu’il se rendra à Monaco ce week-end, déterminé à rebondir après une sortie malchanceuse en Espagne. Il s’est vu refuser la chance de se battre pour la victoire après qu’un problème électrique l’ait mis à l’écart lors du quatrième tour de la course de dimanche dernier.

Son malheur espagnol est survenu dans la foulée d’une voiture de sécurité intempestive à Imola qui lui a de nouveau coûté une chance de gagner. Monaco, un lieu emblématique mais impitoyable qui n’offre aucune marge d’erreur, pourrait ouvrir la voie à un revirement de fortune pour Jehan, surtout s’il conserve sa récente forme de qualification.

Jehan a déclaré : « Monaco est toujours un week-end vraiment spécial. Le circuit est un véritable tracé urbain à l’ancienne autour duquel la moindre erreur peut s’avérer coûteuse. C’est aussi une piste extrêmement difficile à doubler, ce qui signifie que la qualification sera la clé. Nous étions à la lutte pour la pole en Espagne, nous savons que nous avons le rythme et tout ce dont nous avons besoin maintenant, c’est d’un peu de chance. C’est une course que chaque pilote veut gagner et je suis convaincu que si nous pouvons tout faire correctement, nous serons au cœur de la lutte pour la victoire.

Jehan, qui jusqu’à sa malchance espagnole avait terminé sur le podium à chaque manche cette saison, est actuellement troisième au classement général des pilotes. Le pilote Prema Racing, déjà triple vainqueur de Formule 2, vise à devenir le premier Indien à remporter le titre de Formule 2 cette saison.

Suivez-nous sur Facebook ici

Restez connecté avec nous sur Twitter ici

Aimez et partagez notre page Instagram ici



Sports Grp2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.