Nouvelles locales

Environnement. Le Japon en état d’alerte après l’éruption du volcan Sakurajima

Le Japon a les yeux rivés ce dimanche sur le volcan Sakurajima, qui est entré en éruption. L’agence météorologique japonaise a émis une alerte de niveau 5, le niveau maximum, pour ce volcan situé dans le sud du pays, sur l’île de Kyushu, près de la ville de Kagoshima.

Avant l’éruption du volcan, qui a eu lieu ce dimanche après 20 heures (13 heures, heure française), l’alerte était au niveau 3, qui interdit l’accès à la montagne.

Des dizaines d’habitants ont été appelés à évacuer. « Les zones résidentielles des villes d’Arimura et de Furusato, situées dans un rayon de trois kilomètres du cratère de Sakurajima, devraient être en état d’alerte maximale », a déclaré l’agence météorologique japonaise dans un communiqué. Les deux villes comptent 77 habitants, selon la municipalité de Kagoshima.

Aucun dommage signalé

Des images télévisées ont montré une coulée de lave et des cendres libérées du volcan. Une explosion a envoyé des cendres à environ 2,5 kilomètres du cratère, selon l’Agence météorologique japonaise, tandis que la fumée s’est élevée à environ 300 mètres et s’est mêlée aux nuages.

Aucun dégât n’a été signalé dans l’immédiat. Le Premier ministre Fumio Kishida a demandé au gouvernement de « travailler en étroite collaboration avec la municipalité pour assurer la prévention des dommages, y compris par le biais d’évacuations », a déclaré le secrétaire adjoint du Cabinet, Yoshihiko Isozaki.

Un site très touristique

Le volcan Sakurajima, qui crache fréquemment de la fumée et des cendres, est l’un des sites touristiques les plus connus du Japon. Le pays compte de nombreux volcans actifs. Il est situé sur la « Ceinture de feu du Pacifique », où une grande partie des tremblements de terre et des éruptions volcaniques du monde sont enregistrés.

Sakurajima était autrefois une île, mais en raison d’éruptions antérieures, elle est maintenant rattachée à une péninsule. La dernière fois que le Japon a émis l’alerte d’évacuation maximale pour un volcan, c’était lors de l’éruption de l’île de Kuchinoerabu en 2015.

New Grb1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page