Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
L'Europe

Enveloppe de 100 millions d’euros, encadrement par des militaires… La Borne dévoile le plan anti-émeute


Ces mesures étaient attendues, quatre mois après les émeutes urbaines qui ont secoué la France l’été dernier. C’est dans un amphithéâtre de la Sorbonne, devant des maires confrontés à ces violences, que la Première ministre Élisabeth Borne a dévoilé jeudi le plan anti-émeute du gouvernement. Parmi les principales annonces, une enveloppe de 100 millions d’euros sera débloquée pour permettre la réfection des bâtiments sinistrés. Europe 1 détaille les mesures à retenir de ce plan gouvernemental.

Les informations principales :

– 100 millions d’euros débloqués pour la réparation des bâtiments sinistrés

– Un encadrement par des militaires sera envisagé pour certains jeunes délinquants

– Policiers, magistrats et travailleurs sociaux seront déployés ensemble dans certains quartiers

100 millions d’euros débloqués pour la réparation des bâtiments sinistrés

Élisabeth Borne a annoncé jeudi « une enveloppe de 100 millions d’euros » pour « aider à la réparation et à la reconstruction » des bâtiments touchés par les émeutes du début de l’été, « en complément des indemnisations des assurances ». « Nous sommes à vos côtés », a assuré le chef du gouvernement lors d’un discours devant les maires présentant les mesures gouvernementales pour répondre aux violences urbaines survenues après la mort du jeune Nahel à Nanterre.

Un encadrement par des militaires sera envisagé pour certains jeunes délinquants

Un « encadrement des jeunes délinquants par les militaires » allait être envisagé après les émeutes qui ont embrasé la France en juin dernier. Détaillant les mesures que le gouvernement entend prendre pour lutter contre les violences urbaines, Élisabeth Borne a ajouté que les parents, « séparés ou non », seraient « financièrement responsables des dommages causés » par un enfant mineur.

« Nous proposerons au Parlement que des cours de responsabilité parentale ou des peines de travaux d’intérêt général puissent être imposés aux parents qui se soustraient à leurs devoirs éducatifs », a-t-elle également indiqué.

Policiers, magistrats et travailleurs sociaux seront déployés ensemble dans certains quartiers

Élisabeth Borne a annoncé jeudi la mise en place de « Forces d’action républicaine » qui doivent « concentrer les moyens dans un quartier » en termes de sécurité, mais aussi de réponses judiciaires, éducatives ou sociales », avec de premiers déploiements à Besançon, Valence et Maubeuge d’ici la fin de l’année. l’année.

Le Premier ministre, qui s’exprimait devant les maires pour présenter des mesures destinées à répondre aux violences urbaines du début de l’été, a repris une proposition du candidat 2022 Macron qui entendait que ces « forces d’action républicaine » composées de policiers, judiciaires policiers, responsables des finances, personnels éducatifs et travailleurs sociaux, contribuent à sécuriser les quartiers.

europe1 Fr

Ray Richard

Head of technical department in some websites, I have been in the field of electronic journalism for 12 years and I am interested in travel, trips and discovering the world of technology.
Bouton retour en haut de la page