L'Europe

Energies : l’UE baisse la facture par tous les moyens

La crise énergétique, conséquence directe de la guerre en Ukraine, n’épargne personne : en Allemagne, il est interdit de chauffer au-dessus de 19 degrés dans les bâtiments publics ; en Espagne, les lumières des vitrines doivent être éteintes à partir de 22 heures ; en France, les piscines sont fermées. La Commission européenne recommande également des économies d’énergie lors des pics de consommation. Objectif : éviter les coupures et les pannes. Le 30 septembre, les ministres européens en charge du dossier de l’énergie se réunissent à nouveau pour discuter des mesures d’urgence proposées par la Commission. Dans son grand discours sur l’état de l’Union, Ursula von der Leyen a proposé deux pistes pour réduire la facture énergétique : un plafonnement des prix et une taxe sans nom – appelée « contribution » – sur les surprofits des distributeurs et producteurs d’énergie. Cela suffira-t-il à assurer aux Européens un hiver serein et suffisamment chaud ?

Programme préparé par Sophie Samaille, Isabelle Romero et Perrine Desplats.

Le projet a été cofinancé par l’Union européenne dans le cadre du programme de subventions du Parlement européen dans le domaine de la communication. Le Parlement européen n’a pas été associé à sa préparation et n’est en aucun cas responsable ou lié par les informations, informations ou opinions exprimées dans le cadre du projet pour lequel seuls les auteurs, les personnes interrogées, les éditeurs ou les diffuseurs de l’émission sont responsable conformément à la loi applicable. Le Parlement européen ne peut pas non plus être tenu responsable des dommages, directs ou indirects, qui pourraient résulter de la réalisation du projet.


France 24 Europe

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page