Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

En Russie, sept ans de prison pour action pacifiste dans un supermarché


Alexandra Skochilenko, une artiste et musicienne de 33 ans, accusée de diffusion de fausses informations après avoir remplacé les étiquettes de prix d'un supermarché par des slogans protestant contre l'opération militaire russe en Ukraine, devant le tribunal de Saint-Pétersbourg, en Russie, le 16 novembre 2023.

Le système judiciaire russe impose des peines exceptionnellement longues aux opposants à l’invasion de l’Ukraine. Jeudi 14 novembre, Alexandra Skotchilenko, une artiste ouvertement gay de 33 ans, a été condamnée à sept ans de prison pour avoir apposé des slogans anti-guerre sur les étiquettes de prix d’un supermarché de Saint-Pétersbourg.

Le même jour, Alexei Arbuzenko, 46 ​​ans, habitant Togliatti (région de la Volga), a été condamné à six ans de prison pour « Affiches dégradées représentant des soldats russes ». Vladimir Milov, 51 ans, ancien vice-ministre de l’énergie devenu opposant, a été condamné par contumace à huit ans de prison pour « diffusion publique de fausses informations sur les forces armées russes » en Ukraine.

Allié de l’opposition Alexeï Navalny, emprisonné depuis janvier 2021, Milov est exilé depuis deux ans et demi en Lituanie, d’où il dirige sa propre chaîne YouTube à laquelle il compte un demi-million d’abonnés. Jeudi également, les autorités russes ont inscrit trois des avocats de Navalny, Vadim Kobzev, Igor Sergunin et Alexeï Liptser, sur la liste des personnes « liés à des activités extrémistes ou terroristes ». Ils ont été placés en garde à vue en octobre.

Élections présidentielles en vue

La sévérité accrue des autorités judiciaires intervient dans le contexte de la proximité des élections présidentielles russes (prévues en mars 2024), pour lesquelles l’invasion de l’Ukraine ne figure apparemment pas parmi les thèmes de campagne privilégiés du candidat sortant Vladimir Poutine.

Dans une enquête rendue publique début novembre par leAu Russian Field Institute, créé en 2018 par des politologues, des sociologues et des journalistes, 48 ​​% des Russes se disent favorables aux pourparlers de paix avec l’Ukraine, contre 39 % favorables à leur poursuite. « opération militaire spéciale ».

A lire aussi : Article réservé à nos abonnés. Russie : le pouvoir emprisonne les avocats d’Alexeï Navalny

Mais, pour la première fois, bien que cette étude soit réalisée périodiquement depuis avril 2022, la courbe des partisans d’un résultat négocié dépasse celle des partisans de la solution militaire. L’évolution de l’opinion publique russe explique peut-être la fièvre des autorités et l’intimidation croissante de la société civile.

En mars 2022, Alexandra Skotcilenko, qui avait réalisé des autocollants avec des petits slogans comme « Poutine nous ment sur les écrans de télévision » SOIT « Arrêtez la guerre, 4 300 personnes sont mortes dans les trois premiers jours » a été signalé par une femme de 76 ans qui l’a vu changer les étiquettes de prix, rapporte le site Paperpaper.ru. Selon ce média indépendant qui l’a contactée jeudi, après le jugement, cette retraitée est indignée car elle est « appeler un informateur » et il se dit  » fier « parce que « N’est-il pas honteux de ne rien faire face à un crime ? »

Il vous reste 40% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.


Gn fr loc

Malagigi Boutot

A final year student studying sports and local and world sports news and a good supporter of all sports and Olympic activities and events.
Bouton retour en haut de la page