Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
À la uneNouvelles

En Italie, plus de 200 personnes condamnées dans le procès XXL contre la ‘Ndrangheta


A l’issue d’un procès historique tenu en Italie contre la puissante mafia calabraise ‘Ndrangheta, plus de 200 personnes ont été condamnées, lundi 20 novembre, à des peines allant jusqu’à trente ans de prison. Sur les 338 accusés qui ont comparu en première instance devant le tribunal de Lamezia Terme (sud), 207 ont été reconnus coupables et condamnés, tandis que 131 ont été acquittés.

Le parquet avait requis au total près de cinq mille ans de prison contre les gangsters, ainsi que contre leurs complices en col blanc, des fonctionnaires, des élus locaux et même des hauts responsables de la police.

Les peines, lues par la juge Brígida Cavasino, vont de quelques mois de prison à trente ans de prison, peine infligée à quatre personnes, pour un total d’environ 2 150 ans de prison pour tous les condamnés. L’un des accusés les plus en vue, l’ancien sénateur Giancarlo Pittelli, 70 ans, a été condamné à onze ans de prison, alors que le parquet avait requis une peine de dix-sept ans.

A lire aussi : Article réservé à nos abonnés. La mafia calabraise ‘Ndrangheta, cible d’une opération coordonnée de la police européenne

La ‘Ndrangheta est présente dans une quarantaine de pays

Longtemps sous-estimée, la ‘Ndrangheta s’est développée tranquillement pendant des décennies alors que les autorités concentraient leurs efforts sur la Cosa Nostra, la mafia sicilienne représentée dans des films tels que Le parrain.

Basée en Calabre, région très pauvre située à la pointe de la Botte italienne, elle est aujourd’hui la plus riche et la plus puissante des mafias italiennes. Présent dans une quarantaine de pays, il exerce un contrôle étouffant sur son territoire, infiltrant et corrompant l’administration et imposant sa loi d’airain à la population.

Depuis janvier 2021, trois juges ont entendu des milliers d’heures de témoins, dont une cinquantaine de gangsters repentis devenus collaborateurs de justice, sur les activités de la famille Mancuso et de ses associés, un important clan ‘Ndrangheta qui contrôle la province de Vibo Valentia.

Les accusations étaient nombreuses : association mafieuse, trafic de drogue, extorsion, usure, blanchiment d’argent sale… Lors du procès, les prévenus ont détaillé le fonctionnement violent de la ‘Ndrangheta, son influence sur la population locale, l’extorsion, la manipulation d’appels à appels d’offres et élections, acquisition d’armes, etc.

Ils ont révélé des secrets sur les caches d’armes dans les cimetières ou les ambulances utilisées pour transporter de la drogue, et ont révélé comment l’eau municipale était détournée pour irriguer les plantations de marijuana.

Lisez également l’enquête : Article réservé à nos abonnés. En Hollande et en Belgique, l’avancée sanglante de la mafia

Pour illustrer l’infiltration de la ‘Ndrangheta dans l’économie légale, des chefs d’entreprises, des maires et des agents publics, dont un haut officier de police, étaient sur le banc des accusés.

Aujourd’hui, les experts estiment que cette dernière, composée d’environ cent cinquante familles calabraises, réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ cinquante milliards d’euros dans le monde.

Le procès le plus important contre la mafia depuis trente ans

Ce maxi procès organisé dans un bunker sous haute surveillance de la ville de Lamezia Terme est le plus important contre la mafia depuis plus de trente ans.

L’application mondiale

Le matin du monde

Chaque matin, retrouvez notre sélection de 20 articles à ne pas manquer

Téléchargez l’application

Lundi matin, à l’ouverture de l’audience, un homme d’affaires victime de la mafia est venu, comme chaque semaine depuis le début du procès, exprimer son soutien. « à ceux qui nous aident à nous libérer, les juges et les procureurs ».

Ceux qui s’opposent à la mafia sont menacés, voire éliminés. Ils découvrent des chiots morts ou des têtes de chèvres ou encore des dauphins devant leur porte. Sans parler des voitures incendiées ou des vitrines brisées. Certains sont également battus ou fusillés, d’autres disparaissent à jamais.

Avec l’aide d’Interpol, l’Italie a réussi ces dernières années à renforcer son contrôle sur le réseau criminel, conduisant les polices du monde entier à identifier et à combattre les activités de la ‘Ndrangheta sur son territoire.

Le premier maxi-procès a été organisé contre des membres de la mafia sicilienne à Palerme en 1986 et a abouti à la condamnation de 338 membres de la mafia.

A lire aussi : Article réservé à nos abonnés. Au cœur d’Europol et d’Eurojust, ces institutions partenaires opaques contre la criminalité organisée

Le monde avec l’AFP


Gn fr headline

Cammile Bussière

One of the most important things for me as a press writer is the technical news that changes our world day by day, so I write in this area of technology across many sites and I am.
Bouton retour en haut de la page