Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Emmanuel Macron dénonce l’absence d’opposants, un « grand défaut politique »


Le président de la République Emmanuel Macron, le 15 novembre lors d'une rencontre avec la communauté française, à Berne, en Suisse.

Emmanuel Macron dénoncé mercredi 15 novembre à Berne « La plus grosse erreur politique » dirigeants des Républicains (LR) et du Parti socialiste (PS) qui ont rejeté son invitation aux nouvelles « rencontres de Saint-Denis » le 17 novembre.

« Je pense que c’est une grave erreur politique de la part de ces dirigeants. (…). L’absence de réunion de travail sur les réformes constitutionnelles est absolument honteuse.» De son côté, le président français l’a déclaré lors d’une conférence de presse au premier jour de sa visite d’État en Suisse. « Aucun prétexte ne le justifie et surtout ne pas profiter du contexte géopolitique actuel »a déclaré le chef de l’Etat, en faisant référence au conflit au Moyen-Orient.

Pour justifier sa défection, trois jours plus tôt à peine, le leader LR Eric Ciotti invoquait l’absence d’Emmanuel Macron à la marche contre l’antisémitisme du dimanche 12 novembre.

A lire aussi : Article réservé à nos abonnés. Réunion de Saint-Denis : Emmanuel Macron subit des défections en série

Une démonstration qui « doit incarner par excellence l’unité de la nation autour de nos valeurs fondamentales », a écrit le député des Alpes-Maritimes. Or, « par vos paroles et votre attitude », « Vous avez affaibli cette unité. », a-t-il accusé. Selon lui, la prochaine réunion autour du chef de l’Etat en Seine-Saint-Denis n’est pas « une séquence de communication supplémentaire »qui refuse d’être « l’alibi ».

Les rencontres gardent leur « sens », selon Olivier Véran

Emmanuel Macron a estimé mercredi que le  » débat «  concernant son absence à la marche contre l’antisémitisme « Je n’avais nulle part où être »son  » rôle «  étant notamment « continuer à préserver l’unité du pays pendant cette période ».

la promenade du dimanche «Je partage les attentes. Mais mon rôle n’est pas de me promener. « Mon rôle est d’œuvrer à la libération de nos otages. »a défendu le chef de l’Etat suisse. « Et mon rôle est de continuer à préserver l’unité du pays pendant cette période et de ne jamais rester dos à dos. »il a insisté.

 » Pitié «  ET « Nous regrettons que vous ayez décidé de vous exclure de ces discussions »Olivier Véran, porte-parole du gouvernement, avait réagi plus tôt mercredi, affirmant toutefois que l’événement se maintenait  » tout (son) sens  » malgré les absences annoncées. Plusieurs leaders de l’opposition seront encore présents, de gauche (Parti communiste, Europe Ecologie-Les Verts) et d’extrême droite (Rassemblement national). Les centristes de l’Union des Démocrates et Indépendants, ainsi que les membres de la majorité (Renaissance, MoDem, Horizontes, Parti Radical), complèteront la table ronde, avec les présidents des trois chambres (Assemblée, Sénat, Économique et Social). ). Conseiller et environnement).

A lire aussi : Article réservé à nos abonnés. Emmanuel Macron confond son camp avec ses tâtonnements, de la scène diplomatique à l’arène politique

Le monde avec l’AFP


Gn fr loc

Malagigi Boutot

A final year student studying sports and local and world sports news and a good supporter of all sports and Olympic activities and events.
Bouton retour en haut de la page