Nouvelles

Du stand up au cinéma, la révélation de Melha Bedia en prof de français à l’affiche du film « La très très grande classe »


Posté

Mise à jour

France 3

Article écrit par

R. Asencio, D. Da Meda, C. Brunet, I. Palmer -France 3

France Télévisions

Le film « La très très grande classe », de Frédéric Quiring, sortira au cinéma le mercredi 10 août. Un premier grand rôle pour l’humoriste Melha Bedia, qui confirme son talent.

C’est le métier de ses rêves : pour sa mutation, Sofia, enseignante dans une ZEP, lâche complètement prise. Elle doit enfin affronter un professeur particulier au CV irréprochable. « Comme ils sont tous les deux également motivés pour avoir cet endroit, ils vont entrer dans une sorte d’escalade de coups bas assez fous et assez enfantins »confie Audrey Fleurot, comédienne dans La très très grande classe par Frédéric Quiring.

La comédie doit beaucoup à l’énergie de Melha Bedia. Ces dernières années, la petite soeur de Ramzy s’est fait un nom parmi les comédiens français, ainsi que sur grand écran. Avec le rôle de Sofia, elle montre une image plus mature. « En tant qu’humoriste ou petite fille rigolote, on m’a toujours proposé des rôles de dernière de classe. (..) Aujourd’hui, j’ai l’impression qu’il y a quelque chose : ça y est, je suis prof de français, et c’est moi qui demande le silence aux élèves avec qui j’ai joué trois ans auparavant »dit l’actrice.

Pour le réalisateur, le choix de Melha Bedia était une évidence. « J’avais besoin, pour le rôle de Sofia, d’avoir quelqu’un pour qui on ait une empathie immédiate. Je trouve que Melha, on a tout de suite de l’empathie pour elle »explique Frédéric Quiring.



Grb2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page