Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Dominik Hasek veut l’exclusion des athlètes russes


L’ancien gardien de but de la Ligue nationale de hockey (LNH) Dominik Hasek a publié mercredi une lettre plaidant pour l’exclusion des athlètes russes des compétitions professionnelles en raison de la guerre en Ukraine.

• Lisez aussi : Un blizzard change les plans des Sabres

• Lisez aussi : Biden promet à Zelensky de « renforcer » son soutien à l’Ukraine

Son message s’adressait aux propriétaires, dirigeants et membres de la LNH, de la WTA, de l’ATP ainsi qu’à « d’autres ligues, fédérations et organisations sportives professionnelles du monde entier ». Hasek s’est d’abord appesanti sur les milliers de vies innocentes perdues en Ukraine, avant de critiquer les organisations pour leur inaction.

« A ce jour, je n’ai ni lu ni entendu de votre part une condamnation sans équivoque de l’agression russe, y compris des crimes commis », a-t-il écrit. En tolérant la participation d’athlètes russes, chaque compétition que vous organisez donne des milliards de dollars à la Russie pour faire connaître sa politique agressive.

« Le fait que vous n’ayez rien fait, après environ 300 jours de guerre, et que vous continuiez à tolérer la participation d’athlètes russes à vos compétitions (donnant à la Russie plusieurs milliards de publicité pour la mise en œuvre de sa politique agressive), me semble inexcusable. Vous êtes donc entièrement responsable des dommages irréversibles causés par l’armée russe en Ukraine, y compris des vies gâchées », a ajouté le Tchèque.

Selon Hasek, les athlètes russes doivent être tenus responsables des décisions de Vladimir Poutine. Il estime que c’est une conséquence nécessaire pour mettre fin à la guerre en Ukraine.

« Je tiens à souligner que chaque athlète russe a le droit d’avoir une opinion sur la guerre en Ukraine, et nous devons toujours respecter cela. Bien sûr, cela ne signifie pas que nous devons être d’accord. Cependant, à moins que nous ne voulions soutenir la guerre de la Russie en Ukraine et toutes les horreurs qui l’accompagnent, nous ne pouvons pas permettre aux athlètes russes de rivaliser avec nous en ce moment. Je ne vois pas leur non-participation comme une sanction contre eux, mais pour encourager la fin de cette guerre, sauvant ainsi des dizaines de milliers de vies, y compris leurs camarades soldats russes, qui ont été recrutés pour combattre. -il explique.

Le retraité de 57 ans a rappelé que la guerre en Ukraine est le conflit le plus important en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale et qu’il fallait agir.

« Si le dicton selon lequel » même le plus grand jeu du monde ne vaut pas plus qu’une vie humaine « s’applique, alors je ne doute pas que vous prendrez la bonne décision et contribuerez à une fin plus rapide du conflit. et, en retour , vous sauverez des milliers de vies », a-t-il conclu.

journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page