Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

DOCUMENT EUROPE 1 – A deux jours de Noël, Elisabeth Borne au chevet d’enfants malades


Ces enfants malades ont reçu une visite inattendue. Dans la plus totale discrétion, la Première ministre, Élisabeth Borne, s’est rendue au service d’oncologie de l’enfant et de l’adolescent de l’Institut Gustave-Roussy du Val-de-Marne. Elle a notamment rencontré le petit Elie, un enfant de 18 mois atteint d’un cancer de l’abdomen, comme l’explique son papa.

« Il est sous chimiothérapie et une opération est prévue en février, donc toutes les ondes positives sont les bienvenues. »

Un peu plus loin, deux comédiens déguisés en clowns assurent l’animation. « C’est vraiment bien », murmure le chef du gouvernement avant de remettre un sac plein de cadeaux au petit Elijah. « Un petit cadeau pour Noël », précise Élisabeth Borne derrière le lit à barreaux. « Tu dis merci, Elie ? Pouvons-nous entendre la voix du papa.

A l’Institut Gustave-Roussy, Elisabeth Borne rencontre le petit Elie, 18 mois, atteint d’un cancer de l’abdomen.
Crédit : Jacques Serais/Europe 1

« J’imagine que c’est dur psychologiquement »

Le Premier ministre prend alors quelques minutes pour écouter les doléances du personnel soignant dans le couloir de l’hôpital. « C’est très, très critique. On a encore tout un service qui est fermé faute de personnel soignant », rapporte cette femme. « En même temps, il y a la fierté d’être dans un département qui fait des choses extraordinaires, mais en même temps, j’imagine que c’est dur psychologiquement », répond Elisabeth Borne.

En revanche, aucun commentaire ne sera fait sur la grève des contrôleurs SNCF. « Ce n’est ni le sujet ni le lieu », prévient un conseiller. Et surtout, ce n’est pas la préoccupation majeure des infirmiers et médecins et de l’Institut Gustave-Roussy, mobilisés 24 heures sur 24 – et même à Noël.

europe1 Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page