Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Deux Sèvres. Cinq militants « anti-bassins » condamnés à des peines de prison avec sursis

Fin octobre, une manifestation contre un « méga-bassin », un projet de retenue d’eau agricole à Sainte-Soline (Deux-Sèvres), a été le théâtre de violents affrontements. Ce lundi soir, le tribunal correctionnel de Niort a prononcé des peines de prison avec sursis pour les cinq militants interpellés lors de la manifestation.

La peine, allant de deux mois de prison avec sursis pour trois des prévenus à trois mois de prison avec sursis pour les deux autres, est également assortie d’une interdiction de séjour de trois ans dans les Deux-Sèvres. L’avocat de deux des intimés, Me Alexis Baudelin, a annoncé qu’il faisait appel de la décision.

Des dizaines de blessés

Les cinq militants, âgés de 26 à 66 ans, étaient poursuivis pour « participation à un groupement formé pour préparer la violence » lors de la manifestation, qui avait rassemblé entre 4.000 et 7.000 personnes. Manifestants et policiers avaient déploré des dizaines de blessés, une poignée d’entre eux ayant été hospitalisés.

Le « bassin » de Sainte-Soline est l’une des 16 réserves de plusieurs centaines de milliers de m3 à créer dans les Deux-Sèvres. Développé par un groupe de 400 agriculteurs avec le soutien de l’État, ce projet vise à rendre disponible l’eau pour l’irrigation durant l’été, grâce au pompage des nappes phréatiques de surface en hiver. Selon ses détracteurs, ces réservoirs représentent une forme « d’accaparement de l’eau » destinée à « l’agro-industrie ».

D’autres militants, interpellés lors de précédentes manifestations contre des projets de rétention d’eau en Charente-Maritime et Deux-Sèvres en septembre et novembre 2021, comparaîtront les 5 et 6 janvier à La Rochelle et Niort.

New Grb1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page