Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Destruction du Bol d’Or : les Condors feront appel des sanctions du RSEQ


Pour avoir passé un mauvais quart d’heure au trophée du Bol d’Or après leur championnat, les Condors du Cégep Beauce-Appalaches ont hérité de sanctions majeures, dont l’exclusion des séries éliminatoires en 2023. L’institution confirme qu’elle fera appel de la décision du RSEQ .

• Lisez aussi : Football collégial : les joueurs beaucerons se vantent sur les réseaux sociaux d’avoir détruit le Bol d’or

• Lisez aussi : Bol d’or détruit : les Condors s’excusent

En plus d’être exclus des playoffs, les Condors devront identifier individuellement les responsables de la destruction du trophée avant que leur demande de passage en Division 2 ne soit examinée. Les signatures des lettres de recrutement sont également suspendues.


Les joueurs des Condors du Cégep Beauce-Appalaches posent avec la bannière et le trophée du Bol d'Or, division 3, après leur victoire du 19 novembre.

Photo d’archive fournie par le RSEQ, BENVIRTUEL PHOTOGRAPHIE

Les joueurs des Condors du Cégep Beauce-Appalaches posent avec la bannière et le trophée du Bol d’Or, division 3, après leur victoire du 19 novembre.

Une amende de 10 000 $ est accordée au Cégep, qui du même coup se retrouve en probation pour deux ans, sans incident hors du terrain. La probation sera la même pour les élèves fautifs, s’ils sont finalement identifiés.

« C’est sûr qu’on y va pour la procédure d’appel. Les sanctions sont trop injustes. Nous devons faire appel à l’image de notre institution entachée et aux étudiants-athlètes qui ont déjà payé le prix de ce qu’ils ont fait », a confirmé le Enregistrer Jean-Philippe Vachon, directeur des études et de la vie étudiante au Cégep.

  • Écoutez l’entrevue de Mario Dumont avec Gustave Roel, président-directeur général du Réseau québécois du sport étudiant (RSEQ) sur QUB-radio :

Programme en danger

Ce dernier a indiqué qu’en pleine période de recrutement, l’exclusion des playoffs pour la saison prochaine et l’incertitude concernant la demande de passage en Division 2 risquaient de devenir une peine insurmontable.

« Nous sommes vraiment surpris de la gravité. On s’attendait à une amende et à se retrouver sous les projecteurs pour avoir fait preuve d’une conduite irréprochable. Quand on regarde toutes les sanctions, ça met le programme en péril, ni plus ni moins », a déclaré M. Vachon.


Un joueur tient dans ses mains une partie du trophée qui a été détruit lors des festivités de la victoire.

Capture d’écran, Snapchat

Un joueur tient dans ses mains une partie du trophée qui a été détruit lors des festivités de la victoire.

De son côté, le président-directeur général du RSEQ, Gustave Roel, est d’avis qu’il fallait voir plus loin qu’un simple objet démoli.

« C’est une situation inédite. La sanction va dans ce sens. C’est plus qu’un équipement, le trophée. C’est une question de notoriété et d’image qui ont été visées. C’est une attaque contre les 220 000 étudiants-athlètes. La décision est sévère, on est d’accord, mais c’était nécessaire », a-t-il estimé lors d’un entretien.

« Il y a certainement d’autres trophées qui ont été endommagés, mais s’il y en a qui ont été complètement détruits, cela n’a pas été véhiculé de cette façon. »

« Même si quelqu’un nous dit qu’une telle année, un tel trophée a été détruit, nous ne pouvons pas dire si cela a été fait. Cette fois, on le sait car l’information a été diffusée sur les réseaux sociaux », a-t-il rappelé.

jouer à la police

Chez les Condors, nous sommes attristés par le fait de devoir enquêter pour identifier les étudiants-athlètes responsables.

« Nous devons trouver et mettre en évidence les responsables lorsque cela s’est produit en équipe. Nous avons toujours été transparents là-dedans », a pesté Jean-Philippe Vachon.

« On nous demande de mener une enquête pénale sur un événement qui n’a rien de criminel. Nous ne sommes pas un service de police, nous sommes un cégep. »

L’importance du sport-études

Il a tenu à rappeler l’importance du sport dans la vie des étudiants-athlètes, privés de leur passion pendant de longs mois de pandémie.

« Nous savons que le sport aide à maintenir les étudiants-athlètes à l’école en contribuant à leur réussite. Le RSEQ a pour mission de promouvoir le sport et le développement des étudiants-athlètes. Nous sommes prêts à payer pour nos responsabilités, mais c’est abusif », a-t-il tonné.

Le Cégep Beauce-Appalaches a été informé des sanctions du RSEQ vers 5 h du matin, en même temps que les médias.

L’établissement dispose de trois jours pour faire appel de la décision. Par la suite, une commission de quatre avocats extérieurs examinera le dossier lors d’une audience.

Avez-vous des informations à partager avec nous sur cette histoire ?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page