Skip to content
Des villageois autour du propriétaire d’une friterie qui a célébré la mort de la reine Elizabeth II

M. Mackay a déclaré qu’il pensait que la vidéo avait donné au village «une mauvaise réputation», ajoutant: «Vous n’avez pas besoin d’être royaliste pour faire preuve de compassion et de respect fondamental. C’est une vie qui a été perdue et je pense que tout le monde devrait avoir un peu de décence.

« Si vous n’aimez pas la reine, gardez vos pensées pour vous et ne publiez aucun statut de fin d’activité sur les réseaux sociaux. »

Un porte-parole de la police écossaise a déclaré vendredi: «Peu après 20h30 le jeudi 8 septembre, des agents se sont rendus dans une entreprise du quartier Seaforth Road de Muir of Ord à la suite d’un rapport faisant état d’une grande foule rassemblée dans la région.

« Les agents sont restés sur les lieux pour assurer la sécurité de toutes les personnes présentes, et le groupe s’est ensuite dispersé pacifiquement. Aucune autre action de la police n’a été nécessaire.

La Fédération nationale des friteuses de poisson (NFFF) a déclaré qu’elle avait révoqué l’adhésion de Mme Pickett.

Andrew Crook, le président de l’organisation, a déclaré que même si « tout le monde a le droit d’avoir une opinion », la vidéo de Mme Pickett était « d’extrêmement mauvais goût » et « complètement contraire à toutes les valeurs chères à notre organisation et à notre industrie ».

M. Crook a déclaré: «Nous en avons discuté en tant que conseil d’administration et avons pris la décision de révoquer l’adhésion de ce propriétaire d’entreprise et nous leur écrirons et leur demanderons de supprimer toute association du NFFF de son entreprise, de ses médias sociaux et de ses sites Web. .”

« Elle a passé une grande partie de sa vie à construire cette entreprise et l’a détruite en l’espace d’une journée – c’est assez triste. »


telegraph Uk

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.