Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du monde

Des missiles balistiques basés au Yémen ont été tirés près de l’USS Mason


Des missiles balistiques tirés depuis le Yémen ont été lancés dimanche en direction du destroyer de la marine Mason alors que le navire de guerre répondait à un appel de détresse provenant d’un navire commercial lié à Israël dans le golfe d’Aden, selon le commandement central américain.

Cet épisode est le dernier incident au cours duquel des destroyers du Moyen-Orient ont rencontré des drones et des missiles qui, selon les autorités américaines, avaient été tirés par les rebelles Houthis alliés à l’Iran au Yémen. Cela survient également alors que les forces américaines en Irak et en Syrie ont été confrontées à de multiples attaques ces dernières semaines dans le cadre de la guerre entre Israël et le Hamas.

Le Mason et d’autres navires et avions alliés du groupe de travail anti-piraterie du CENTCOM sont venus en aide au navire commercial Central Park dimanche à la suite d’appels selon lesquels une « entité inconnue » avait attaqué le navire, selon le commandement combattant.

« A leur arrivée, des éléments de la coalition ont exigé la libération du navire », a indiqué le CENTCOM dans un communiqué. « Par la suite, cinq individus armés ont débarqué du navire et ont tenté de fuir via leur petite embarcation. Le maçon a poursuivi les assaillants, ce qui a finalement abouti à leur reddition.

Alors que le Mason et d’autres forces alliées concluaient leur assistance au navire commercial, « deux missiles balistiques ont été tirés depuis les zones contrôlées par les Houthis au Yémen vers l’emplacement général » du destroyer, a indiqué le CENTCOM.

« Les missiles ont atterri dans le golfe d’Aden à environ 10 milles marins des navires », selon le communiqué du commandement.

Attaché de presse du Pentagone, Air Force Brig. Le général Pat Ryder a déclaré lundi que ceux qui sont montés à bord du Central Park ont ​​tenté de prendre le contrôle du navire et d’accéder à la cabine de l’équipage. Pendant ce temps, l’équipage du navire commercial s’est enfermé « dans un refuge sûr », a-t-il déclaré lundi aux journalistes.

Ryder a déclaré que les individus armés, qui sont somaliens, ont fui les lieux à bord d’un petit bateau après l’arrivée du maçon. Mais le destroyer a dépêché une équipe de visite, d’arraisonnement, de recherche et de saisie pour saisir les individus, et tous sont actuellement détenus à bord du Mason.

L’équipage du navire commercial battant pavillon libérien, qui a des liens avec Israël, est sain et sauf. Aucun des deux navires n’a subi d’avaries ni n’a signalé de blessures.

Le Mason fait partie du groupe aéronaval du porte-avions Dwight D. Eisenhower, qui a traversé dimanche le détroit d’Ormuz dans le golfe Persique pour soutenir les patrouilles de liberté de navigation et d’autres missions dans la région.

Le transporteur est entré dans les eaux du Moyen-Orient le 4 novembre, la première fois qu’un transporteur opérait dans la zone de responsabilité du CENTCOM depuis la fin de la guerre en Afghanistan en 2021.

« La sécurité du domaine maritime est essentielle à la stabilité régionale », a déclaré lundi le général Michael Erik Kurilla, commandant du CENTCOM, dans un communiqué. « Nous continuerons à travailler avec nos alliés et partenaires pour assurer la sûreté et la sécurité des voies de navigation internationales. »

À deux reprises ces dernières semaines, son compatriote Thomas Hudner a abattu des drones aériens qui, selon les autorités, avaient été tirés depuis le Yémen. De plus, le destroyer Carney de la Marine a abattu en octobre des missiles de croisière et des drones que les autorités américaines ont également attribués au Yémen.

L’équipage de Mason a reçu des rubans d’actions de combat après que les rebelles Houthis ont tiré sur le navire de guerre et d’autres navires en 2016.

Le gouvernement du Yémen, reconnu internationalement et basé à Aden, a imputé la saisie aux rebelles dans un communiqué publié par son agence de presse officielle.

« Le gouvernement yéménite a renouvelé sa dénonciation des actes de piraterie maritime perpétrés par les milices terroristes Houthis avec le soutien du régime iranien, dont le plus récent est le détournement de Central Park », peut-on lire dans le communiqué.

L’Associated Press a contribué à ce rapport.



Gn En world

Gérard Truchon

An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
Bouton retour en haut de la page