Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

Des manifestants affrontent des policiers dans la capitale arménienne (VIDÉOS) — RT World News


Une foule de manifestants a tenté de pénétrer par effraction dans les bâtiments gouvernementaux, qualifiant le Premier ministre Nikol Pashinyan de « traître ».

Des manifestants à Erevan, la capitale arménienne, ont tenté de prendre d’assaut des bâtiments gouvernementaux, selon des informations recueillies sur place. Alors que le Premier ministre Nikol Pashinyan avait mis en garde contre un potentiel « coup d’État », la police a retenu la foule et aurait utilisé des grenades assourdissantes.

Des séquences vidéo obtenues par RT montraient des rangs de policiers formant un cordon autour du bâtiment du cabinet mardi après-midi, alors qu’une foule en colère les jetait des bouteilles. Les portes vitrées du bâtiment ont été endommagées et des images partagées sur les réseaux sociaux montraient certains membres de la foule frappant des policiers à coups de poing et de pied alors qu’ils tentaient de briser le cordon.

La police aurait utilisé des grenades assourdissantes et des fumigènes ou des gaz lacrymogènes contre la foule, certains manifestants affirmant avoir été légèrement blessés.

Les manifestations ont éclaté après que l’Azerbaïdjan a lancé ce qu’il appelle « mesures antiterroristes » contre la province ethniquement arménienne du Haut-Karabakh plus tôt mardi. Bakou affirme viser le renforcement de l’armée arménienne dans la province, tandis qu’Erevan nie avoir déployé des unités au Haut-Karabakh et accuse l’Azerbaïdjan de tenter de mener une opération militaire. « nettoyage ethnique » de l’enclave arménienne.


https://www.rt.com/news/583229-yerevan-armenia-protest-videos/Nouvelle escalade au Haut-Karabakh : mises à jour en direct

On pouvait entendre les manifestants scander « Nikol est un traître » dans plusieurs clips vidéo, probablement une référence à la déclaration de Pashinyan plus tôt cet été selon laquelle il reconnaîtrait la souveraineté de l’Azerbaïdjan sur le Haut-Karabakh, si Bakou garantissait les droits humains de ses habitants. Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a promis de le faire, mais a précédemment qualifié les Aréméniens de « même pas digne d’être serviteur », et est considéré comme un violeur des droits de l’homme par les observateurs occidentaux.

L’Arménie est une ancienne république soviétique et est membre de l’Organisation du Traité de sécurité collective dirigée par la Russie. La Russie a négocié un cessez-le-feu dans un conflit à grande échelle entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan au sujet du Haut-Karabakh en 2020, mais Pashinyan a depuis tourné le dos à Moscou et fait des ouvertures diplomatiques à l’Occident. Ces derniers mois, son gouvernement a envoyé de l’aide financière à l’Ukraine, annoncé des exercices militaires avec les États-Unis et commencé à ratifier le Statut de Rome de la Cour pénale internationale, qui obligerait le pays à arrêter le président russe Vladimir Poutine s’il devait voyager. là.

Alors que la capitale du Haut-Karabakh est sous le feu de l’artillerie et que les forces azerbaïdjanaises ne semblent apparemment pas tenir compte de l’appel au cessez-le-feu des responsables provinciaux, Pashinyan a publié mardi après-midi une déclaration avertissant qu’un coup d’État pourrait être lancé contre son gouvernement.

« Comme prévu, diverses déclarations viennent de différents endroits, allant jusqu’à des appels à un coup d’État en Arménie. » Pashinyan a déclaré, s’engageant à respecter « la loi et l’ordre » et réagir aux allégations « tentatives de coup d’État » par conséquent.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :



RTEn

Photo de Malagigi Boutot

Malagigi Boutot

A final year student studying sports and local and world sports news and a good supporter of all sports and Olympic activities and events.
Bouton retour en haut de la page