Nouvelles

des danses folkloriques au hip-hop, découvrez cet événement estival unique


3 jours, 3 scènes, 18 artistes et presque autant de styles musicaux ! Niché au cœur de l’Auvergne, le « Festival mondial d’Ambert » propose une nouvelle fois une édition ambitieuse et éclectique dans une ambiance festive et bon enfant. Dernière soirée ce samedi 23 juillet avec la chanteuse Suzane ou une troupe de danse d’Ouzbékistan.

Article écrit par

France Télévisions

Culture d’écriture

Publié

Temps de lecture : 1 minute.

La chanteuse malienne Fatoumata Diawara a envoûté le public avec sa musique et sa voix puissante et chaleureuse. L’artiste, qui prône le vivre ensemble, est émerveillé par le Festival mondial d’Ambert, qui réunit tant de cultures et de styles artistiques. « On ne peut pas imaginer ça à Ambert, mais c’est beau et je trouve que c’est une force de réunir toutes ces cultures ici, dans cette petite ville » explique-t-elle après son concert.

Le Festival Mondial d'Ambert
France 3 Auvergne M. Van Oudendycke / A. Huet / A. Despres

Depuis sa création en 1989, le festival d’Auvergne a accueilli 7 000 artistes, musiciens et danseurs venus de près de 100 pays. Cette année encore, la diversité des talents et des univers est le fil rouge des festivités. Entre les concerts d’artistes habitués des festivals comme Feu ! Chatterton ou Lilly Wood & the Prick, le public est également invité à découvrir des performances de danses traditionnelles polonaises, polynésiennes et arméniennes. Un éclectisme qui a forgé l’identité de l’événement et qui permet un large éventail dans le profil des festivaliers. Portés par l’enthousiasme des bénévoles qui veillent au succès de la fête, nous assistons à une rencontre joyeuse et bienveillante de femmes, d’hommes et d’enfants, unis dans l’amour de la musique, de la découverte des autres et de la fête.

En trois jours, le festival qui s’achève ce samedi 23 juillet aura accueilli environ 15 000 spectateurs. C’est plus du double de la population d’Ambert, petite commune nichée dans le Puy-de-Dôme. Une pause estivale qui séduit artistes et public depuis 33 ans.



Grb2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page