Nouvelles

Des associations anti-homophobie ont porté plainte contre la ministre Caroline Cayeux


Plusieurs associations anti-homophobie ont annoncé mercredi avoir porté plainte à Paris contre la ministre déléguée chargée des collectivités territoriales Caroline Cayeux, qui a « maintenu » ses propos passés sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe, un « dessein contre la nature ». Cette plainte, transmise mercredi au parquet de Paris et dont l’AFP a eu connaissance, a été déposée par les associations Mousse, STOP homophobie, LGBT Sports, LGBT Education, LGBT Familles et ADHEOS.

« Je maintiens évidemment mes propos »

L’infraction visée est l’insulte publique envers un groupe de personnes en raison de leur orientation sexuelle par une personne dépositaire de l’autorité publique. Le public du Sénat a demandé mardi à Caroline Cayeux si elle maintenait d’anciennes « déclarations sur le mariage pour tous et l’adoption pour les couples de même sexe, qualifiées de réforme de caprice et de dessein contre nature ». La ministre a d’abord déclaré : « Je ne pense pas avoir parlé de caprice (…). Je maintiens évidemment mes propos. Mais j’ai toujours dit que la loi, si elle était votée, je l’appliquerais », a-t-elle ajouté. .

Au Sénat en avril 2013, lors des débats qui ont conduit à l’adoption de cette loi, Caroline Cayeux avait indiqué que « l’exigence du mariage homosexuel, et l’adoption d’enfants qui va avec, n’est pas simplement une conception qui va contre nature ». Pour elle, il s’agissait d’une « fuite en avant » avec le risque de « dégâts » si « rien n’arrête le désir ».

L’association Stop Homophobie appelle à la démission du ministre

Mardi, sur Public Sénat, Caroline Cayeux a aussi ajouté : « Je dois vous dire tout de même, j’ai beaucoup d’amis parmi ces gens-là. Franchement, c’est un mauvais procès qu’on me fait et ça a beaucoup bouleversé. » « Je n’ai jamais fait partie de La Manif pour tous, je n’ai jamais défilé, soyons clairs », a également déclaré le ministre.

Très critiquée sur les réseaux sociaux, Caroline Cayeux a alors tweeté : « Mes propos ont blessé beaucoup d’entre vous. Je les regrette profondément, ils étaient naturellement inappropriés. L’égalité des droits doit toujours être une priorité dans notre action. »

Dix ans après le vote du mariage pour tous, « ces propos sont scandaleux pour des personnes homosexuelles » estime Me Etienne Deshoulières, avocat des associations. « On ne peut pas avoir un gouvernement qui prétend lutter contre les discriminations dont nous souffrons et une ministre qui se permet de dire ça. Je demande sa démission », a ajouté Terrence Khatchadourian, secrétaire général de Stop Homophobie, à l’AFP.



europe1 Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page