Nouvelles locales

Delphine Cascarino, l’atout vitesse des Bleus

Sur la pelouse anglaise de Rotherham, en quart de finale de l’Euro féminin de football, la Néerlandaise pouvait penser samedi 23 juillet que Delphine Cascarino occupait plusieurs postes sous le maillot bleu de l’équipe de France. L’ailier à queue de cheval était partout. En attaque, en défense, devant, derrière, à droite, à gauche. Sa rapidité, son activité et sa combativité ont donné le tournis à ses adversaires, tenantes du titre et battues par la plus petite des marges (1-0).

Infatigable, l’attaquant a multiplié les débordements, les dribbles et les accélérations, mais aussi les retraits défensifs, sur les deux ailes du terrain, y compris lors de la prolongation qui a vu les Bleues finalement marquer, sur penalty. Lors d’un match où la Française a tiré 33 fois au but, elle aurait pu ouvrir le score dès la 27e.e minutes de jeu. Mais sa frappe heurte le poteau défendu par Daphne Van Domselaar, la gardienne néerlandaise.

Un joueur formé à l’Olympique Lyonnais

La joueuse de 25 ans a été formée à l’Olympique Lyonnais, comme sa sœur jumelle Estelle, également internationale, mais qui n’a pas été retenue pour cette compétition. Fille d’un père d’origine italienne et d’une mère guadeloupéenne, elle défend toujours les couleurs de l’OL après avoir fait ses premiers pas de footballeuse à Saint-Priest (Rhône), sa ville natale de la banlieue lyonnaise. Avec ce club, elle a tout gagné : six titres en Ligue des champions, sept en championnat de France et quatre en Coupe de France.

Delphine Cascarino a également cumulé les succès avec les équipes de France jeunes : victoires à la Coupe du monde des moins de 17 ans en 2012 et à l’Euro des moins de 19 ans 2016, finale des années Coupe du monde des moins de 20 ans en 2016. Elle a rejoint les « A » la même année, exhibant ses galons de titulaire en 2018 sous les ordres de Corinne Diacre, l’actuelle coach. Elle a ensuite atterri dans un groupe qui restait sur une série de quatre éliminations successives en quarts de finale dans les grands tournois, en 2013, 2015, 2016 et 2017.

En 2019, l’attaquant a connu la même déception lors de la Coupe du monde organisée en France. Après cinq échecs, la malédiction a été levée contre les Néerlandais. Mercredi 27 juillet, en demi-finale de cet Euro féminin, ce sont cette fois les Allemandes qui verront Delphine Cascarino se fendre sur la pelouse de Milton Keynes.

New Grb1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page