Skip to content
Deliveroo de nouveau condamné pour travail dissimulé

La plateforme de livraison de repas Deliveroo a de nouveau été condamnée en première instance pour travail dissimulé, confirme un jugement du Tribunal du travail dévoilé vendredi 24 juin.

Dans son délibéré du 3 juin, le conseil des prud’hommes de Paris a décidé que le contrat de prestation de quatre coursiers devait être requalifié en contrat de travail. La société est également condamnée à verser au total près de 240 000 € aux quatre livreurs. La somme record de 128 548 € doit être versée à l’un d’entre eux, salarié de février 2016 à avril 2019.

Contrat de travail

« Deliveroo a mis en place un pouvoir de contrôle de l’exécution du service et de sanction des manquements constatés »explique dans son jugement le tribunal reconnaissant « l’existence d’un contrat de travail ». Selon le tribunal, la société était «  parfaitement au courant des dispositions légales en matière d’emploi et du risque de requalification des livreurs de « faux indépendants » en salariés ». La géolocalisation des livreurs était là selon lui  » permanent «  et ils ont été soumis à l’embauche « une vraie procédure de recrutement ».

Une condamnation pour travail dissimulé avait déjà été prononcée contre l’entreprise en avril dernier par le tribunal de Paris. Il a déclaré l’entreprise coupable de mauvaises pratiques. Deliveroo a alors fait appel de cette décision et de l’amende de 375 000 € infligée pour des faits allant de 2015 à 2017. Selon Kevin Mention, l’avocat des livreurs, un « La deuxième partie pénale est en cours pour la période 2018-2022 ».

L’entreprise « va contester cette décision auprès de la cour d’appel de Paris, qui a rendu deux arrêts concernant Deliveroo, tous deux en sa faveur »a réagi la plateforme en assurant qu’il s’agit d’un « décision isolée » et que, depuis le 3 juin, « plus d’une dizaine de dossiers de requalification examinés sont allés au tie-break ». Le groupe y voit une preuve « qu’il n’y a pas de nouvelle jurisprudence du Tribunal du travail qui a prouvé à plusieurs reprises que Deliveroo avait raison ».

De nombreux livreurs en procès contre l’entreprise ont en effet été déboutés de leurs demandes de requalification du contrat et la cour d’appel de Paris a également rendu un arrêt en avril 2021 en faveur de Deliveroo.

New Grb1

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.