Skip to content
Dans quel type d’entreprises les Français veulent-ils travailler ?

Prime de sécurité. Avant la crise sanitaire, en 2019, c’était vers les petites et moyennes entreprises que les salariés français préféraient se diriger. Ils étaient alors 42% à vouloir s’orienter vers des entreprises à taille humaine, TPE et PME. La même question a été posée, à trois ans d’intervalle, par PageGroup, cabinet spécialisé dans le recrutement et l’intérim. Les TPE et PME ont perdu sept points par rapport à 2019. Seuls 36 % souhaitent travailler dans une petite entreprise.

Les entreprises de taille intermédiaire (ETI) perdent également en attractivité, affichant quatre points de moins en trois ans : elles n’attirent que 31 % des salariés. En revanche, ils sont désormais 30% à vouloir s’engager dans un grand groupe. La progression est spectaculaire. Les grandes entreprises gagnent 15 points par rapport à 2019. Pour PageGroup, nul doute que les candidats marqués par la crise depuis 24 mois privilégient la stabilité et la sécurité que représentent les entreprises les plus importantes.

Des entreprises d’autant plus attractives qu’elles proposent une part importante du télétravail. C’est dans les grandes entreprises que le télétravail est le plus pratiqué et cela tombe bien puisque pour près de 60% des candidats, le télétravail est devenu incontournable. Là encore, c’est neuf points de plus qu’en 2019. Même s’il faut garder une dose de présence en entreprise. Les échanges avec les collègues restent importants pour 70% des répondants et le lien social essentiel pour 56% d’entre eux.

On en sait plus sur les pays et les villes où les francophones sont les mieux payés. La plateforme d’apprentissage des langues Preply a analysé plus de 1,5 million d’offres d’emploi dans le monde.

Ceux où l’exigence du français revient le plus souvent viennent des États-Unis, du Canada, du Royaume-Uni et, en quatrième position, de la Pologne. Quant aux villes, c’est à Londres, souvent décrite comme la sixième ville de France, compte tenu du grand nombre d’expatriés qui s’y trouvent, qu’elles sont les plus demandées. Londres est suivie d’une ville canadienne, Toronto. Singapour a aussi besoin de beaucoup de Français. Enfin, les meilleurs salaires pour les francophones sont payés à Toronto, Ottawa et Chicago.



francetvinfo

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.